Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 149
Points RP : 738
Localisation : Poudlard

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Sam 10 Juin - 16:07



From dawn till books

Libre

7h30, dimanche 13 septembre 2020

Sa virée de la veille à la cabane hurlante - pour améliorer son endurance en tant qu'animagus - avait puisé toute son énergie. Ludzia eu même du mal à rentrer à Poudlard. Les passants qu'elle croisait la regardaient comme on zyeute une personne bourrée. Après avoir réussi à rejoindre sa chambre, elle déboula sur son lit pour dormir sous le regard désabusé de sa colocataire. Le sommeil l'emporta rapidement après qu'elle est lâché un petit "boune nuit" dans un murmure.

Une douleur à la nuque la sortit de son sommeil. Les yeux pâteux, elle essaya de s'habituer aux rayons éblouissants qui filtraient par les rideaux. Il était tôt. La lune devait encore monter dans la voûte, et le soleil en train de plonger le château dans une lumière chaleureuse. Même si c'était difficile, il fallait qu'elle se lève pour travailler son devoir du lendemain sur les Origines de la Magie. Bien qu'elle ai des facilités pour apprendre, elle ne devait pas se reposer que là-dessus.  L'image de la bièraubeurre qui attendait sur son bureau la motiva. Dans un bâillement digne d'un nundu, elle se leva difficilement et Albiréo, qui dormait sur son ventre, miaula avant de rouler sur le lit pour continuer sa nuit. La pile de livres en guise d'oreiller pour la nuit lui promettait des courbatures pour toute la journée. Décidément, quel weekend de rêve.

Se mettant difficilement sur ses jambes, elle évita de marcher sur les parchemins griffonnés et les tâches d'encre noire. Elle plongea la main dans sa malle, enfila t-shirt et jeans de la veille et mit ses lunettes de soleil pour soulager ses yeux de la lumière. Son sac prêt, une tasse de bièraubeurre à la main et une patacitrouille dans la bouche, elle quitta l'internat.

Déambulant dans les couloirs en longeant les murs pour ne pas passer trop près des groupes bruyants, elle chercha un endroit calme pour bosser son prochain contrôle. Nokomis - le fantôme se pensant ludique qui exaspérait le corbeau - se mit à blablater à la jeune sorcière qui hochait de la tête de temps à autre pour faire semblant de l'écouter. Vexé, il passa son bras à travers la tête de la Purple Swan qui laissa échapper un cri en sentant son corps se glacer d'un coup.

- Ça t'amuse ?! Moi aussi. C'est drôle, hein ! Et si je t'étripais se serait marrant aussi NON !!?? JE TE TUERAI SI CE N'ÉTAIT PAS DÉJÀ FAIT. hurla-t-elle en se frottant les bras pour enlever les frissons qui y couraient encore. AUTANT SE FAIRE CUIRE LE FESSIER PAR UN DRAGON. LA JOIE EST LA MÊME !

Cette journée allait être infernale. Le fantôme traversa le mur d'à coté en riant, laissant Ludzia sous les regards incompris des élèves et étudiants alentours. C'est vrai que ses cheveux non peignés et ses lunettes de soleil dans un couloir donnaient au corbeau une allure peu commune. Le sommeil avait eu l'effet physique de la rendre pitoyable. Alors, avec les hurlements d'insultes en plus, la scène n'avait rien de discret.

- Eh ! Je ne peux pas l'étriper mais VOUS oui par contre. clama-t-elle d'une voix douce avant de faire son plus beau sourire.

Ils dévièrent leur regard et Ludzia partit en bougonnant lorsqu'elle vit la moitié de sa bièraubeurre sur les pierres pavant le couloir. Quelle journée pourrie ! Les fantômes insupportables qui hantent la bibliothèque des érudits venait déjà l'agacer, alors qu'elle était encore à cent mètres de l'entrée ! C'était exagéré, ils étaient suffisamment énervant comme ça pour en plus prendre de l'avance. Elle pressa le pas en râlant mentalement sur tout ce qui passait - vivant ou non. Elle entra en gonflant les joues pour essayer de se calmer et de ne pas lancer des insultes aux gens - ou fantômes - qui viendraient la déranger. Les livres remplissaient les étagères et l'odeur du vieux papier emplissaient les narines. La grande salle gothique s'élevait majestueusement au dessus des rayons d'ouvrages traversés de temps à temps par la silhouette argentée d'un fantôme. Quelques vitraux enchantés teintaient la lumière qui laissait paraître la poussière amassée depuis plusieurs années. Ludzia posa bruyamment son sac plein de bouquins sur la table la plus solitaire, qui dû en pâtir sous la violence du geste. Elle s'assit sur l'une des chaises dos aux fenêtres et passa sa main dans ses cheveux en soupirant. Ses doigts rencontrèrent quelques nœuds. Son dos et ses épaules courbaturés lui tapaient légèrement sur les nerfs. Les livres sortis, elle essaya de se motiver à travailler mais sa mauvaise humeur avait lyncher sa concentration. Elle regarda le ciel sombre - à cause de ses lunettes de soleil - en rêvassant à son lit qui lui manquait déjà. Elle se releva et parcourra les hauts rayons à la recherche de grimoires pouvant l'aider pour le lendemain.

Code by Joy


Dernière édition par Ludzia E. Oswald le Sam 15 Juil - 14:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Cat
avatar
Black Cat
Messages : 20
Points RP : 116
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Mer 5 Juil - 22:47

7h30, dimanche 13 septembre 2020

Le bruit du réveil troubla le sommeil profond du jeune rouquin. Il sortit son bras de sa douce couette, chercha à tâtons sa baguette magique, posée sur sa table de chevet et réussissant à la prendre, jette un sortilège sur l'horrible objet qui est la cause de son réveil si matinal. Malheureusement, il se trompa dans la formule et au lieu de simplement avoir arrêter, Ed l'envoya dans un pan de mur, ce qui le cassa en plusieurs morceaux sous les marmonnements du rouquin, la tête enfoncée dans son oreiller, accessoirement l'un de ses meilleurs amis non humains sans compter son Chartier de compagnie qu'il amenait avec lui presque partout, enfin pas là ou il se rendait en tout cas.

Et non, sa destination n'est pas le terrain de Quidditch mais la Bibliothèque des Érudits. Une nouvelle raison d'entacher son humeur déjà bien morose en raison de ce réveil dès plus matinal. Il était fatigué, très fatigué, surtout physiquement en fait. La veille, il avait passé sa journée à Fitchburg, une petite ville dans le Massachusetts. Il n'y était pas pour jouer les touristes. Non, Fitchburg accueillait l'un de meilleurs clubs de Quidditch du monde à savoir les Chardonnerets de Fitchburg. Lors de sa septième et dernière année en tant qu'élève de Poudlard, le rouquin avait été abordé à la fin du match par un formateur et pas n'importe lequel, celui de son club de Quidditch préféré. Celui-ci et le jeune homme avaient longuement discutés de l'opportunité qui s'offrait au jeune homme et c'est lors des vacances qu'une lettre changea sa journée morne et ennuyeuse en une journée ensoleillée et radieuse. Cette lettre lui informait la tenue de stages de recrutements de futurs joueurs et c'est ainsi qu'après de longues et dures journée, il entra dans l'équipe de réserve des Chardonnerets de Fitchburg. Il avait donc passé son samedi à s'entraîner en compagnie des autres joueurs et en se levant il constata qu'il avait quelques courbatures et quelques douleurs au niveau de la nuque et des épaules mais il ne se plaignait pas. Il adorait ce qu'il faisait et il fallait souffrir pour être bon après tout. Il fit craquer sa nuque et se leva finalement, se promettant qu'il réparerait son réveil plus tard. Si il y avait bien un mot pour définir Ed c'était procrastination et c'est pour cela qu'il avait énormément de retard dans ses devoirs et qu'il devait se réveiller à une heure si matinale pour se rattraper. Il fallait aussi rajouter à tout ça une horrible migraine qui était la conséquence de la longue soirée d'hier dans un bar. Il prit une douche rapide ce qui l'aida à remettre ses pensées en place un minimum et prépara ses affaires après s'être habillé. Il lui fallait quelque chose à manger sinon il ne tiendrait pas et avala une chocogrenouille et lança la carte sur son lit, sans y prêter particulièrement attention.

Il erra dans les couloirs du château, sa main sur sa tête, sa migraine enflant à l'idée du devoir de Sciences du droit pénal qui l'attendait. Le droit pénal était bien son Némésis. Le rouquin préférait davantage l'étude des sciences occultes qu'il gardait pour la fin. Il entra dans la Bibliothèque et s'installa quelque part. Il sortit ses affaires et quelques livres et se tapa la tête contre la table à deux reprises en relisant l'énoncé du sujet qu'il devait traiter en urgence. Il redressa la tête en entendant un cri ou un hurlement, à dire vrai c'était bien la même chose pour lui et pensa qu'au moins il y aurait de l'activité.

Il vit la source des cris entrer dans la salle et eut un petit sourire en coin. Il essaye de continuer à travailler mais son cerveau lui disait de faire autre chose. Il s'approcha de la jeune femme alors qu'elle semblait chercher un livre dans les étagères.

- Sacré entrée Oswald ! Je crois que tu as réveillé tout le château de bonne heure ! Dit-il en souriant et en tapant des mains pour l’applaudir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 149
Points RP : 738
Localisation : Poudlard

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Lun 10 Juil - 23:27



From dawn till books

Libre & Edwin Dursley

7h30, dimanche 13 septembre 2020

Son regard passait sur le dos des livres, lisant les titres des grimoires qu'il fallait dépoussiérer de temps en temps. Ses yeux croisèrent un des vieux ouvrages de son père et elle le feuilleta, nostalgique. C'était l'une de ses premières lectures sorcières, une suite de contes fictionnels basés sur des faits historiques. Neil avait convaincu les éditeurs que les enfants s’intéresseraient plus à l'histoire avec des livres comme celui-ci. Il ne le pensait pas sur le moment et pourtant, c'était le cas pour sa propre fille quelques années plus tard. Ce petit écrit était sans doute la source de la grande passion pour l'Histoire - et pour le savoir en général - de la jeune femme. Cependant, Neil n'était au meilleur de sa forme, les événements récents avaient bouleversés le domicile familiale. Heureusement pour elle, Poudlard avait permit à Ludzia de se libérer de l'ambiance accablante qui régnait dans la maison. Mais, elle culpabilisait de se savoir ici, entourée de présence, alors que son père - qui en avait besoin - était seul entre ses murs lourds de deuil. La colère matinale du corbeau se mêla d'une inquiétude qui se mua rapidement en rage, nourrissant un cercle sempiternel. Il fallait qu'elle se change les idées et qu'elle aille travailler. Elle flâna entre les hautes étagères jusqu'à celle où patientaient les livres d'histoire. Après quelques recherches, les pensées égarées, elle s'encombra de l'imposant volume de L'émergence des premiers signes magiques, des Débuts des baguettes européennes ainsi que de l'Exégèses et interprétations des runes et symboles préhistoriques. Elle aperçu Nokomis au loin et s'éloigna discrètement du fantôme aux tendances rancunières. Elle fila dans un autre rayonnage d'histoire, loin de la silhouette argentée. Les bras déjà bien chargés, elle examina les autres livres à la recherche d'ouvrages utiles en jetant quelques regards à Nokomis de temps en temps.
Une voix familière l'interrompit dans sa surveillance à distance.

- Sacré entrée Oswald ! Je crois que tu as réveillé tout le château de bonne heure ! annonça le jeune rouquin en applaudissant.

Edwin Dursley, le sourire aux lèvres, la regardait sans doute fier d'avoir surpris la Purple Swan. Ses applaudissements résonnaient doucement entre les étagères de la bibliothèque. Faire autant de bruit - évidement il fallait faire abstraction du bruit assourdissant de son sac meurtrissant la table sous son poids - dans un endroit quasi sacré pour le corbeau n'allait pas améliorer son humeur. Il n'avait pas changé des années précédentes, elle ne le voyait jamais au moment voulu - même s'il n'y eut jamais de moment voulu. Elle avait rencontré l'ex-gryffondor quelques étés auparavant, ce dernier lui ayant demander de l'aide pour ses ASPICs. Ludzia avait donc accepté mais pas gratuitement. Elle lui donnait des cours et en échange, il achetait deux livres qu'elle avait soigneusement choisis - volontairement cher. Le premier sur l'astronomie et le second à propos de l'art sorcier - qui avait une approche toute particulière puisqu'il le comparait à l'art moldu.

- Je ne vois pas pourquoi ils pourraient dormir alors que je suis obligée de me réveiller si tôt pour bosser, ronchonna-t-elle. Tu peux me porter ça, j'en ai déjà suffisamment dans les bras.

Elle venait de remarquer un autre livre épais à propos des Premiers sorciers recensés et le tendait au Black Cat, ne pouvant se charger plus qu'elle ne l'étais déjà. Si le jeune dragueur prétentieux était là, autant qu'il lui soit utile. Elle rejoignit sa table et y empila les livres de la bibliothèque aux cotés des siens et des parchemins avant de se retourner vers son cadet.

- Tu travailles ? Voilà qui est rare, railla-t-elle

Elle avait toujours eu du mal à supporter le caractère fière et tape-à-l'œil du rouquin, passant son temps à séduire et manger, trop peu préoccupé par les cours et les connaissances. Elle ne se retenait pas pour être désagréable avec lui. D'ailleurs, la surprise fut grande lorsque ce dernier était venu lui parler quelques minutes avant. Apparemment, ça ne écorchait ni ne vexait l'ego sur-dimensionné du simili-Apollon.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Cat
avatar
Black Cat
Messages : 20
Points RP : 116
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Dim 16 Juil - 15:25

Lorsqu'il surprit la jeune femme dans sa recherche de bouquins et de connaissances, celle-ci était déjà bien encombrée, portant plusieurs lourds ouvrages sur les bras. Le rouquin n'avait jamais vraiment compris ce besoin de connaissance, ce besoin d'en savoir toujours plus sur tout alors que ce n'était souvent même pas aux programmes des cours. C'était maintenant différent, la jeune femme et lui n'étaient pas du tout dans la même filière et n'étudiaient donc pas les mêmes choses et ce qu'elles pouvaient lire lui semblait particulièrement curieux. Lui, faisait de son maximum pour passer le moins de temps possible dans la bibliothèque mais si il y était aujourd'hui c'est bien qu'il n'avait vraiment pas le choix. Il avait un devoir sur les sciences du droit pénal et ses notes n'étaient clairement pas suffisante pour réussir ce devoir et le jeune rouquin devait donc chercher un bouquin, en tourner les pages, le lire, sélectionner les informations qui pouvaient être importantes pour traiter le sujet, bref c'était jamais une partie de plaisir pour le jeune joueur de Quidditch.

Il était particulièrement fier de lui, souriant d'avoir surpris la Purple Swan, ne se rendant pas totalement compte que ses applaudissement résonnaient en échos entre les immenses étagères de la bibliothèque et entre les longs murs de la pièce. Il ne connaissait pas vraiment la jeune femme, à vrai dire il la connaissait plus de vue qu'autre chose et puis il lui avait demandé de l'aide pour réussir ses aspics. Et il les avaient obtenus grâce à elle dans les matières qu'il détestait comme les potions, les runes et en approfondissant certaines autres matières comme les sortilèges, la métamorphose et la défense contre les forces du mal afin de pouvoir acquérir des Optimals et ainsi pouvoir poursuivre ses études dans la filière qu'il souhaitait intégrer.

- Mais c'est que tu as raison en fait, pourquoi ils pourraient dormir alors que je suis censé me farcir un devoir sur les sciences du droit pénal et que j'ai dût me levé tôt rien que pour ça alors que je suis encore totalement pas remis de ma journée d'hier ! On fait un concours de bruit pour la peine ? Dit-il avec un sourire en coin. Bien sûr, c'était une question rhétorique et il ne s'attendait pas à une réponse de la part de l'étudiante.

- Mais bien sûr, avec grand plaisir ! Dit-il en levant les yeux au ciel, un sourire sur les lèvres. Il prit le livre et haussa un sourcil en voyant le titre.

- "Premiers sorciers recensés" ! Sérieux Oswald, tu comptes vraiment lire ça ? C'est pas ton livre de chevet, rassure moi ! Dit-il en ayant un léger rire. Le livre était particulièrement épais et totalement inintéressant qui plus est. Il suivit la jeune femme et posa le livre sur sa table, ce qui fit s'envoler un imposant nuage de poussière. Personne n'avait dût toucher à cet ouvrage depuis plusieurs siècles au bas mots et il se demandait presque comment les pages arrivaient encore à tenir entre elles. Il l'écouta et haussa un sourcil roux à son ton railleur.

- Bien sûr que je travailles, je suis bien obligé ! J'ai un devoir sur les sciences du droit pénal à faire pour demain et j'ai pas eu le temps de commencer encore, et j'y peut rien si mon samedi est pris par les entraînements, je ne peux pas être à deux endroits en même temps ! Je suis pas Merlin et je suis même pas sûr que ce bon vieux Merlin pouvait lui-même être à deux endroits en même temps !

Il savait que la jeune femme ne l'appréciait pas trop, ils étaient très différents et c'était peu dire. Si son credo à lui était draguer, manger, jouer au Quidditch et dormir, la jeune femme, elle, semblait uniquement se préoccuper par les cours, les vieux livres et les connaissances. Elle devait être elle-même une bibliothèque à elle toute seule. Il n'était même pas vexé par sa façon désagréable de communiquer avec lui... Bah quoi ? Il n'allait pas pleurer non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 149
Points RP : 738
Localisation : Poudlard

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Lun 17 Juil - 12:41



From dawn till books

Libre & Edwin Dursley

7h30, dimanche 13 septembre 2020

L'épais livre de recensement pesait dans la main de la Purple Swan. Elle espérait qu'il allait vite le prendre avant que son bras ne s'engourdisse. Sportif, il avait du muscle et avait de quoi porter l'unique livre, contrairement à Ludzia et sa force de piaf. Elle hésita à lui donner les autres livres mais le contact du papier et du cuir des couvertures étaient bien trop agréable. Elle ne voulait pas non plus compter de trop sur le jeune homme. Elle était capable de se débrouiller seule après tout. Elle ne supportait pas de devoir nécessiter de quelqu'un pour vivre. Cependant, elle n'allait pas se priver de faire travailler le poursuiveur.

- Mais c'est que tu as raison en fait, pourquoi ils pourraient dormir alors que je suis censé me farcir un devoir sur les sciences du droit pénal et que j'ai dût me levé tôt rien que pour ça alors que je suis encore totalement pas remis de ma journée d'hier ! On fait un concours de bruit pour la peine ?

- Évidement, j'ai toujours raison. Je ne suis pas en pleine forme non plus, mais je ne me plains pas. Remarqua-t-elle dans un sourire un coin. Un concours de bruit ? Je gagnerai forcément, il suffit juste de te taper avec ces énooooormes livres. Ne t'inquiètes pas, ils ne seront pas abîmés la reliure est renforcée. Ajouta-t-elle avec un sourire fallacieusement délicat.

Répondre au sarcasme par du sarcasme était une habitude et même un réflexe. Pourquoi se priver alors qu'on vous le propose si gentiment. Enfin, le rouquin prit le livre, soulageant le bras ankylosé du corbeau. Elle roula son poignet comme pour chasser les fourmis qui couraient sous sa peau. Le sourire moqueur du Black Cat ne la fit même pas réagir. Elle ne souhaitait pas le respect d'un cadet comme celui-là, même si ce dernier lui devait beaucoup.

- Mais bien sûr, avec grand plaisir ! Se moqua-t-il "Premiers sorciers recensés" ! Sérieux Oswald, tu comptes vraiment lire ça ? C'est pas ton livre de chevet, rassure moi !

- Évidement que c'est mon livre de chevet. Mais je ne vais pas le lire, je vais m'assommer avec lorsque j'aurais du mal à m'endormir. Rétorqua-t-elle avec un faux air sérieux. Un livre ça ne se lit pas voyons. Tu sais bien ça, Edwin, non ?

Elle toussa lorsque une volute de poussière s'éleva de la table sous le poids du livre. Que faisait le bibliothécaire à part essayer de calmer la Siamoise et crier sur les élèves dans sa logique imparable du silence. Un coup de ménage de temps en temps n'était pas de refus avant de trouver des cadavres d'élèves asphyxiés - qui complèteraient peut-être la communauté de fantôme du coin. D'un coup de baguette, elle propulsa le nuage de saleté avec une légère bourrasque.

- Sérieusement, une liste de noms pour livre de chevet c'est pas ma passion. C'est pour mon devoir sur les Origines de la magie. À l'université, les premières épreuves arrivent tôt.

- Tu travailles ? Voilà qui est rare.

Le voir travailler était plutôt exceptionnel. Cruellement, Ludzia était motivée de voir la déception et l'ennui du travail dans les yeux du rouquin. Un peu motivée pour ses cours et beaucoup pour continuer à agacer le Black Cat simplement pour se divertir.

- Bien sûr que je travailles, je suis bien obligé ! J'ai un devoir sur les sciences du droit pénal à faire pour demain et j'ai pas eu le temps de commencer encore, et j'y peut rien si mon samedi est pris par les entraînements, je ne peux pas être à deux endroits en même temps ! Je suis pas Merlin et je suis même pas sûr que ce bon vieux Merlin pouvait lui-même être à deux endroits en même temps !

- Ooooh, pauvre de toi. Tout le monde est débordé. C'est vrai que ça doit être fatiguant de faire du Quidditch, beaucoup plus que de se transformer en animagus. Larda-t-elle. Courage pour les Sciences du Droit pénal, je suis sûre que tu peux t'en sortir comme un grand.

Elle avait évoqué son don sans aucune discrétion. De toute manière l'ex-gryffondor le savait depuis la semaine précédente, alors peu importait. Elle s'assit autour de sa table et dénicha des dragées de Berties Corchues au fond de son sac. La boîte en piteuse état à moitié écrasée par les livres, elle en avala un après avoir essayer de détecter le goût avec l'odorat - ce qui fut totalement sans succès. Elle posa la boîte parmi les livres. Beurre de cacahuète. Elle prit son temps pour le savourer et dessina de son doigt dans la poussière couvrant les bouquins.

- À part ça, commença-t-elle avec un sourire sarcastique, tu t'en sors à la fac. Les cours, les profs et les exams ? Tout ce passe bien ?

Elle n'était pas spécialement très intéressée par ses réponses mais curieuse, elle voulait tout de même le savoir.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Cat
avatar
Black Cat
Messages : 20
Points RP : 116
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books   Jeu 20 Juil - 23:13

Le livre que la jeune étudiante tenait dans ses bras était assez épais et il l'avait compris lui-même lorsqu'elle le lui tendit pour qu'il le porte à sa place. En y repensant, il jouait beaucoup sur les apparences, montrant le visage de l'étudiant populaire, dragueur presque compulsif, le joueur de Quidditch qui passait ses soirées à faire la fête. Pourtant, il avait beaucoup changé ces dernières années, lui qui était timide et manquant de confiance lorsqu'il venait tout juste d'arriver, il avait rapidement montré un visage bien différent.
Depuis peu, il avait vraiment changé, devenant un peu plus mature. C'était l'année de ses aspics et il était devenu un peu plus sérieux, passant un peu plus de temps à travailler. Il avait arrêter les farces bien qu'il continuait d'être le jeune rouquin populaire et dragueur qu'il avait presque toujours été. Au fond, c'était peut-être comme un masque, se montrant plus confiant qu'il ne l'était, tout était question d'apparence et de confiance en soi. Il s'était longtemps entraîné pour avoir le physique qu'il avait, passant de nombreuses heures à la musculation et aidant son père au travail en portant des choses plus lourdes afin de renforcer sa musculature. Et puis le Quidditch l'avait aussi beaucoup aidé, à devenir ce qu'il était, à se renforcer musculairement et à avoir confiance en lui et en ses capacités. Il s'était comme crée un personnage, sauf que ce personnage c'était lui, celui qu'il voulait être, celui qu'il était.

- Parfait ! Dit-il en souriant. Bon, il savait que la jeune fille se fichait de lui. Jamais elle n'aurait fait ça avec un livre, en fait il n'était même pas sûr qu'elle puisse le frapper sur la tête avec un livre tant les bouquins avait de la valeur pour la studieuse jeune femme. Il devait d'ailleurs beaucoup à la jeune femme, c'était quand même grâce à elle qu'il avait obtenu ses aspics et n'imaginait pas ce qui se serait produit si jamais elle n'avait pas été là pour lui.

- Ah c'est une excellente idée, je n'ai aucun doute que ça puisse marcher ! Dit-il avec un sourire en coin sur le bord de ses lèvres. Si ça ne se lit pas, je veux pas savoir ce que tu fais avec Oswald, crois moi ! Dit-il avec un fausse moue sur le visage.

Il fit des mouvements avec son bras comme pour éloigner la poussière, ou mieux la faire disparaître totalement alors que la jeune femme, elle, toussa avant d'envoyer une bourrasque d'un coup de baguette. En fait l'endroit avait vraiment besoin de ménage mais bon, il ne fallait pas trop en demander non plus et se contenter du peu qu'il y avait déjà.  

- J'ai vu, dans quelques semaines si c'est pas quelques petits mois, souffla t'il. C'est vrai qu'il était rare de le voir travailler, encore plus de le voir travailler et être dans la bibliothèque. Il grogne en entendant la jeune femme le sermonner. Elle avait évidemment raison. Il avait passé la journée sur le terrain sans un moment pour travailler. Il n'avait en fait même pas vu le temps défiler et il avait à peine poser le pied au sol qu'il était déjà dans un bar à boire avec les autres joueurs de l'équipe de Quidditch des Chardonnerets de Fitchburg.

- Merci et cette fois tu verras que j'aurais pas besoin de ton aide, en même temps là c'est différent vu qu'on étudie plus les mêmes matières..., se contenta t'il de dire simplement. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle reprenne la parole alors qu'il allait simplement retourner à sa table pour faire son devoir une bonne fois pour toute sur le droit pénal.

- Oh... Euh... Ouai ça va, c'est un peu plus dur que quand on était élève mais j'essaye de tenir le rythme même si c'est pas évident et je travaille quand même bien plus que je ne le faisait avant ! Et puis, si je ne fais pas ça et que j'échoue au Quidditch je me retrouverais sans rien alors ça motive quand même à réussir au cas ou et à s'assurer un avenir..., dit-il alors que son ton était devenu plus sérieux et u'il n'y avait ni sarcasmes ni moquerie dans ses phrases et son ton de voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LIBRE & Edwin Dursley◄► From dawn till books

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Alevins en nage libre = bébés posés sur le fond ?
» discus passage stade larve à la nage libre
» Libre comme l'air
» Apisto Panduro Première ! Nage libre !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Aile Universitaire :: Rez de chaussée :: Bibliothèque des Érudits-