Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 Gosth face to face (pv Solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 52
Points RP : 281
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Gosth face to face (pv Solal)   Dim 21 Mai - 23:12

13 septembre 2020

L’aile Universitaire recelait d’autant de secrets que le célèbre château de Poudlard. Bien moins grand, le cloitre renfermait néanmoins des passages secrets, des pièces interdites et des cachots hantés. Il était commun d’entendre sous les combles de l’internant, les gémissements plaintifs d’une goule malade, empêchant les jeunes nouveaux de trouver correctement le sommeil. Depuis sa première année post ASPIC, Lucas Garcia avait arpenté les couloirs sinueux de l’université et découvert, chaque jour, un tas de petits détails parfois incongrus, rendant le lieu plus magique qu’il ne l’était déjà. Même si l’université se voulait jeune et neuve, elle n’en gardait pas moins une atmosphère magique et inquiétante.

Un tas d’histoires et de rumeurs circulaient au court de discussion ou de révisions, sur les pièces « interdites » des étages supérieurs. Certains disaient que la directrice, Mme Smethley, y avait enfermé Cerber le chien des enfers pour protéger un bien précieux. D’autres insinuaient que le professeur Mortimez y avait planqué un filet du diable ou d’autres plantes carnivores effroyables, interdites dans l’enceinte de l’établissement. Bref, un tas d’histoires en tout genre circulaient et pourtant, personne n’avait jamais osé à franchir le cap. Vérifier tous ces propos.

Avec l’accumulation des devoirs, des travaux pratiques et des longues dissertations à rendre pour ses deux premières années d’études supérieures, Lucas n’avait jamais prit le temps, ni même le courage, de monter au dernier étage. C’était un endroit lugubre, qui faisait froid dans le dos même en plein jour. Il y régnait une magie curieuse et étrange, le genre de magie qu’il souhaitait éviter à tout prix.

Une semaine seulement après la rentrée scolaire, les étudiants croulaient déjà sous les devoirs et les rendus. Les cours de la dernière année d’étude en Organisation et Diplomatie du Droit et des Accords Internationaux Magiques étaient bien plus soutenus que les années précédentes. C’est donc accompagné de son pote de toujours, que Lucas avait le nez plongé dans un énorme grimoire de la bibliothèque de Poudlard. Rédiger une dissertation sur le droit des Gobelins au 14ème siècle après deux mois de vacances, ce n’était pas une mince affaire. Puis soudain, Logan tira la manche de Lucas pour attirer toute son attention.

« Hé Lulu, écoute ça, l’aile universitaire a été construite au courant des années 2000 sous la direction de Minerva McGonagall. Elle aurait interdit l’accès au dernier étage, car y logerait l’esprit perdu de Dumbledore. Chaque pièce serait scellée par un puissant sortilège, renfermant une trace de la vie du plus grand et du plus célèbre des sorciers de tous les temps. C’est incroyable, tu ne trouves pas ? »

« Incroyable je ne sais pas … on a aussi entendu qu’une gorgone transformait tous les étudiants trop curieux en pierre. Ou encore qu’une hydre à six têtes gardait précieusement le trésor maudit du Lac Noir. Y’a beaucoup de légendes, mais finalement rien qui ne tient la route … enfin qu’importe, tu as trouvé quoi comme décrets sur l’extension du droit des gobelins sur la gestion du gallion ? »

Les deux garçons planchèrent sur leurs dissertations pendant plusieurs heures, jusqu’au moment où les lignes commencèrent à se superposer. La nuit était enfin tombée sur Poudlard et il était temps pour les élèves et les étudiants de rejoindre la Grande Salle afin de remplir une pense bien vide. Mais Lucas n’avait pas faim. Il délaissa Logan entre de bonnes mains, puis arpenta d’un air songeur les longs couloirs vides qui menaient à l’aile universitaire. Sur le chemin, il repensait à l’histoire que Logan lui avait contée. L’esprit de Dumbledore. Ca tenait la route, mais était-ce vraiment possible ?

Au détour d’un couloir, deux torches s’allumèrent brusquement. Dans une alcôve étroite se dessinaient doucement les marches d’un escalier en pierre. Lucas s’arrêta net dans son élan, puis analysa l’apparition étrange d’un œil circonspect. Jamais il n’avait vu cet escalier à cet endroit. Le cœur battant et la curiosité lui mordant le bout des lèvres, il se risqua à découvrir ce qui se trouvait au bout de ces marches.

Plus il gravissait les marches usées par le temps de l’escalier, plus la lumière se faisait rare. Il dégaina sa baguette magique et d’un « lumos » murmuré, fit apparaître une boule de lumière argentée, guidant ses pas. Enfin, il déboucha sur un long couloir qui se perdait dans les ténèbres. Lucas déglutit péniblement. Les fenêtres gotiques laissaient apparaître une lumière bleutée d’un couloir complètement abandonné. Des toiles d’araignées avaient élues domicile et un souffle glacé caressant les chevilles du sorcier, rendait à l’endroit une atmosphère encore plus glauque qu’elle ne l’était déjà.

« Bon … je crois que j’y suis … dans le couloir interdit. » se dit-il à lui même dans un murmure qu’il espérait inaudible.

Mais une ombre se matérialisa derrière lui. Lucas fit volte face, baguette en main. Il poussa un cri de stupéfaction lorsqu’il tomba nez à nez sur Solal.

« BON SANG ! Mais, mais qu’est-ce que tu fiches ici Solal ?! Tu m’as foutu une peur bleue ! »

_________________

LA MORT DANS L'ÂME


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 9
Points RP : 113

MessageSujet: Re: Gosth face to face (pv Solal)   Ven 26 Mai - 19:31

Gosth face to face
Lucas & Solal



Les études universitaires c’était vraiment différent des années Poudlard, et je ne parle pas de ce qui se passe en ce moment à l’extérieur. Non on avait beaucoup plus de devoirs, beaucoup de travail personnel. Le rythme est vraiment différent et je ne parle même pas de tous ces nouveaux cours. Franchement si mon père ne m’avait pas dit de continuer, je ne l’aurais jamais fait. C’est vraiment trop de travail pour une personne aussi flemmarde que moi. Mais bon, je sais que j’en suis capable, surtout si j’occupe bien mon temps.

A chaque moment de la journée, je m’intéressais aux petites rumeurs qui couraient sur l’aile Universitaire. Les unes plus abracadabrantes que les autres. Mais une seule attira vraiment mon attention. Il y avait une rumeur comme quoi l’âme de l’un des plus célèbres directeurs de Poudlard logerait dans une pièce… Pièce qui se trouverait au dernier étage de l’aile… Dernier étage qui était interdit aux étudiants… Autant dire que dans ma petite tête, cela a sonné comme « Faut que tu y ailles ! ».

Mais le problème étant que je ne pouvais pas y aller en plein jour. Il fallait que j’y aille en pleine nuit, sans me faire repérer. Comme je suis assez discret, ce n’est pas le plus gros problème que j’allais rencontrer. Le problème c’est ma peur pour les esprits frappeurs. En temps normal je n’avais pas peur des fantômes. Enfin je devrais plutôt dire que quand je les connais, je n’ai pas peur. Et malheureusement, là je ne le connaissais pas ce dit fantôme.

Tout ce que je savais de lui, c’est qu’il s’appelait Albus Dumbeldore et qu’il était directeur à Poudlard avant d’être tué en haut de la tour d’astronomie. C’est tout ce que je savais. Même si j’avais horriblement peur de tomber sur lui,  j’avais vraiment envie de savoir s’il était là-bas. Parce que honnêtement, qui pourrait se vanter d’avoir vu le fantôme d’un célèbre directeur, et ce dans un étage interdit d’accès ? Personne, parce que personne n’oserait y aller. Personne, sauf moi !

C’est pour cela que j’attendis la nuit du 13 Septembre, soit deux jours après ma découverte, pour m’introduire dans l’aile interdite de l’université. Cet endroit me filait la chair de poule. Il y avait des toiles d’araignées en haut des murs, et très peu de lumière. Normal vu qu’on était en pleine nuit, mais bon je m’attendais quand même à avoir deux ou trois chandeliers allumés.

Si je n’écoutais pas ma stupide curiosité, cela ferait déjà un moment que je me serais sauvé pour rejoindre mon lit avec un bon livre de science-fiction. Mais vu que je l’écoutais, je continuais à déambuler dans l’aile à la recherche d’une quelconque trace de fantôme. Quand soudain, j’entendis un bruit à quelques pas de moi. Cela devait être le fantôme ! Ni une ni deux, j’accélérais le pas. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine… J’étais complètement dingue d’aller là-bas.

Et c’est ainsi que je me retrouvais nez à nez avec Lucas et sa baguette. Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ici ? Ce n’était pas l’endroit rêvé pour une balade nocturne ou un lieu de rendez-vous. Sauf bien sûr, si vous aimez les coins un peu glauque, mais bon chacun ses goûts. Avant même que je puisse lui poser la question, il me la lança au visage.

« BON SANG ! Mais, mais qu’est-ce que tu fiches ici Solal ?! Tu m’as foutu une peur bleue ! »
« Je… Je cherche quelque chose que… Que j’ai laissé ici cette aprèm. »

C'était l'excuse la plus nulle que j'avais jamais trouvé. Mais lui et moi, on ne se connaissait pas très bien. Je savais qu'il était plus âgé que moi, dans la même branche d'étude et qu'il traînait beaucoup avec Logan. Mais c'est tout ce que je savais. Alors autant dire que je ne lui faisais pas vraiment confiance. Je ne pouvais pas lui dire ce que je faisais réellement ici, il pourrait me dénoncer.

Je baissais sa baguette de la main, il croyait vraiment que cela allait faire fuir quelqu'un… En tout cas pas moi. Après l'avoir fixé dans les yeux, je me dis qu'il fallait quand même que je sache ce qu'il foutait ici, à une heure pareille.

« Je peux te retourner la question ? Que fais-tu ici, Lucas ? »

Au même moment, un souffle glacial se fit ressentir et me traversa. J'étais complètement tétanisé, et les yeux presque au bord des larmes. Je continuais à fixer Lucas, comme si j'attendais quelque chose. C'est la voix tremblante que je finis par dire ces mots.

« Ne me dis pas qu'il y a un fantôme ici, par pitié. »
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 52
Points RP : 281
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Gosth face to face (pv Solal)   Sam 27 Mai - 9:01

Solal se tenait devant lui, ses yeux en amande reflétant une peur singulière que Lucas ne pouvait pas éviter. Avait-il réellement peur des esprits ? A son âge ? Certes, devoir affronter le courroux du fantôme de Dumbledore pouvait être étrangement flippant, mais de là à faire demi-tour … non. Ils étaient des sorciers de second cycle, avaient passé leurs ASPIC avec brio et se retrouvaient maintenant dans cette aile universitaire à pratiquer une magie de professionnel. Bien que leur domaine les destinait plus à de la négociation politique magique, ils n’en restaient pas moins de bons sorciers. Lucas se retourna légèrement vers le souffle glacial qui provenait des ténèbres. Bizarrement, il eut la vague impression que le couloir s’étirait toute en longueur, lui donnant ainsi plus de prestance qu’il ne l’avait déjà. Le jeune homme déglutit péniblement. Il connaissait assez bien la magie noire pour y avoir été confronté un jour, et espérait secrètement qu’aucun maléfice n’avait été jeté sur les lieux.

Après tout, ils n’avaient aucun droit d’être ici. Du moins, cet étage était fortement déconseillé. Rien dans le règlement ne stipulait que les étudiants n’avaient pas accès à cet étage. Et puis, si Smethley souhaitait vraiment l’interdiction de ces lieux, elle aurait tout simplement scellé l’accès avec de bons vieux sortilèges repousse tout. Le vent glacial s’estompa doucement, laissant derrière lui une trace de peur et le sombre murmure de souvenirs oubliés. A l’aide du sortilège « lumos », Lucas fit apparaître une boule de lumière blafarde au bout de sa baguette. Continuer son avancée dans la pénombre n’était pas chose aisée et il ne voulait surtout pas se risquer à tomber nez à nez avec un deuxième Solal trop discret dans ce genre d’endroit.

« Je pense que si Solal … Après je n’y connais trop rien en fantômes, mais je doute fort qu’il s’agisse d’autre chose. Tu viens ou tu préfères te transformer en statue à attendre ici ? »

La curiosité malsaine de Lucas le poussait souvent à agir sans réfléchir. Et les pulsions d’adrénaline qui fusaient dans ses veines, l’empêchaient de voir le danger de la situation. Mais même si Solal songeait qu’il était plus préférable à leur survie de faire demi-tour, il serait confronté à un mur. L’escalier venait tout juste de disparaître pour laisser place à un mur lisse aux pierres usagées. Ils étaient pris au piège.

« Bon, on n’a pas trop le choix que d’avancer … Il y a certainement une sortie au bout du couloir. » dit-il sans vraiment y croire.

En observant devant lui, Lucas ne voyait pas un seul signe lui permettant d’appuyer ses propos. Le couloir se mourrait dans l’obscurité la plus totale. Hormis de vieux tableaux vides accrochés aux murs, des toiles d’araignées qui siégeaient en maitres des lieux, des roches au sol et de la brique qui suintait une étrange couleur violette, rien ne laissait présager qu’ils allaient sortir d’ici facilement.

Avançant à la lumière de leurs baguettes, Lucas rompit le silence, ne supportant plus la respiration forte et saccadée de Solal.

« Alors, qu’est-ce que tu fais ici ? Tu ne m’as pas répondu toute à l’heure. Me concernant, j’ai simplement suivit cet escalier qui est apparut devant moi lorsque je me rendais à l’internat. Et visiblement, cet escalier à le don d’apparaître et de disparaître quand bon lui semble … Mais toi, tu avais prévu le coup, ou bien … c’est pas pur hasard que tu es là ? »

Il sentait la crainte de Solal. Cette crainte d’affronter un esprit frappeur, une âme errante, une créature de l’ombre qui leur tomberait dessus. Mais franchement, Poudlard n’était pas un endroit dangereux au point d’héberger des créatures malfaisantes. Si ?

_________________

LA MORT DANS L'ÂME


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gosth face to face (pv Solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Corrida : le face-à-face de La Dépêche entre Brigitte Bardot et Simon Casas
» Face à face avec un anaconda
» Deux miroirs en face à face avec un lampadaire entre?
» male qdv et femelle qdv parade, face a face ?
» mettre 2 terrarium face a face?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Aile Universitaire :: Étages-