Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 Rigel Andromeda Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Médicomage
avatar
Médicomage
Messages : 8
Points RP : 108

MessageSujet: Rigel Andromeda Black   Mar 16 Mai - 17:57

  • nomBlack
  • prénomRigel
  • ft.Eva Green
  • âge40 ans
  • métierPsychomage
  • statutSang pur
  • groupeSorcier
  • donOcclumens
  • animalMerlin, chat tigré
  • baguette26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye

Chapitre 1  - Black

J’avais raccroché, comme on dit.
J’avais su tirer parti de la fin de la guerre des sorciers. Mes blessures au combat avaient contribués à convaincre les juges du Magenmagot de mon implication : j’avais été mangemort, je m’étais engagée volontairement, de mon plein gré et sans pression extérieure mais dans un unique but : le détruire.
Sa destruction, je n’ai pas été responsable, c’est à Potter le héros qu’on le doit. N’y voyez nul grief dans ces mots, je laisse bien volontiers ce genre de place aux autres. Il y a ceux qui sont fait pour le devant de la scène, Potter, Drago… Et puis il y a les gens de l’ombre, comme moi. Ceux qui ne sont jamais remarqués mais soulèvent des montagnes en coulisse, des montagnes sur lesquelles les héros marchent, persuadés d’un coup de chance, y voyant là une confirmation que leur combat était le bon, parce que le destin a fait en sorte que ça marche. Tel était mon rôle dans cette pièce, moi, Rigel Andromeda Black.
Black.
Nom tristement célèbre, décrié, admiré, méprisé, réhabilité, conspué, pardonné. Nom qui était le mien, à la fois fardeau et outil. Nom que j’avais fait taire durant ma scolarité, on l’entendait en classe ou sur le terrain de quidditch, je brillais, puis on m’oubliait.
Black ? Il y a une Black à l’école ? De la famille Black vous croyez ? Je sais pas, elle est toujours dans les noms en tête de classe, elle est à Serdaigle. Attendez, c’est pas la brune maigrichonne, la poursuiveuse là ? Pas possible que ce soit une Black. C'est son nom j'te dit ! Une sang pur ? Non, y’a pas moyen, elle le ferait savoir. Et puis elle serait à Serpentard.
Discrète, efficace, dans l’ombre. Je taisais mon histoire, je travaillais mon accent pour lui donner un air plus neutre, moins noble, même si je me trahissais parfois par des expressions que les gamins n’utilisaient pas, des références que les études primaires normales ne pouvaient m’avoir appris, des réflexes trahissant une éducation stricte, un peu cruelle parfois. Mais j’étais bonne actrice. J’étais la gamine serviable, agile d’esprit, curieuse et modeste qui avait quelques amis dans sa maison, mais même eux ne savaient pas tout de mon passé. Certain savaient que j’étais bel et bien de la fameuse famille Black, on me posa des questions quand mon oncle Sirius s'évada d’Azkaban. Je répondais en affirmant mon ignorance.
“Sirius Black, tu le connais.” “De nom, comme tout le monde.” “Mais il est de ta famille du coup ?” “J’imagine." "Tu ne sais pas ?” “Tu aurais un oncle meurtrier à Azkaban, tes parents s'entendaient sur le sujet à toi ?” “Non… Non c’est sur.” “Tu vois. Bon, ton tour, c’est quoi les propriétés de la mandragore à la pleine lune ?”
Regulus Black avait été mon père. Je ne l’ai jamais connu, il a disparu quelques semaines avant ma naissance. Mon père était un mangemort, ma mère aussi d’ailleurs. Tout comme mes oncles Lucius, Rodolphus, ma tante Bellatrix. Des noms charmants. Bien sûr, enfant, je ne m’en rendais pas compte : une bonne partie était à Azkaban. Ma mère était toujours un peu absente, un peu fragile depuis que mon père était mort, accusé de trahison. C’était oncle Lucius et tante Narcissa qui prenaient soins de moi toute petite, lui qui s’occupait de la discipline, de faire de moi ce qu'on attendait d'une enfant de bonne famille. Ça ne marchait pas bien, mais j’ai bien appris à faire semblant.

Chapitre 2  - Mangemort


Tellement qu’à 16 ans, je rejoignais mon cousin Drago parmi les mangemort. M’inventer une frustration d’avoir été contrainte à l’ombre, de ne jamais avoir pu briller, moi qui portait le prénom d’une étoile ; avoir souffert de l’injustice, de ne jamais avoir pu être moi-même, l’héritière des Black. Beaucoup de raisons pouvant pousser une adolescente brillante et avide d’apprendre dans les rangs des mangemorts, pour faire la fierté de sa mère, racheter les erreurs de son père.
Révolte glacée, flamme de givre dans mes yeux gris. Peut-être que moi-même j’avais un peu cru à mon rôle. Peut-être que j’avais aimé apprendre tout ce que j’avais appris. Peut-être que j’avais adoré monter en grade, faire mes preuves, prouver ma valeur. Sous le masque, je n’étais plus Rigel ni Black, j’étais une guerrière. Je ne croyais pas en ce pourquoi je me battais, mais j’aimais me battre. J’adorais prendre des risques, jouer avec ma vie me faisait me sentir tellement vivante. Le calme de quand j’étais Rigel ne prenait réellement de sens qu’en étant consciente qu’à chaque instant, mon “Maître” pouvait trop s’attarder sur moi, sur mes pensées, au-delà de mon enthousiasme de jeune combattante zélée, voir mes motivations profonde. Ou peut-être avait-il vu mon désir de le détruire, Peut-être qu’il savait très bien les plans que je montais, les failles subtiles que je provoquais dans les raids des autres, les infos qui filtraient. Peut-être qu’il voulait voir jusqu’où j’oserais aller. Peut-être que lui aussi, il jouait.
Bellatrix n’a pas aimé le jeu, elle. Quand est venu la bataille de Poudlard, que je quittais mon masque pour rejoindre les rangs de l’AD que j’avais informé anonymement tout au long de l’année, elle en fut le seul témoin et voulu régler ça “en famille. Quand elle eut le dessus et qu’elle m’eut à sa merci, là elle s’en amusa. Moi beaucoup moins.
J’étais solide à défaut d’être courageuse, j’avais eu de l’entrainement, des heures de larmes et de suppliques pour m’apprendre à m’endurcir dans les rangs des mangemorts. En gagnant en responsabilités, j’avais dû apprendre à endurer, apprendre à ne rien révéler, ni par la force, ni par la Legilimancie, mais mes bases en Occlumancie ne m'étaient d'aucun secours :  Bellatrix ne voulait pas me soutirer des informations, elle voulait juste me briser. Elle aurait pu y arriver. La rage fut son erreur, elle ne vit pas qu’à me tordre, j’avais atteint ma baguette tombée au sol. Je n’étais animée que par le désespoir quand je déchainais mes dernières forces dans une projection de magie dont je ne me souciais même plus de l'effet. Tout ce que je voulais, c’était que la douleur cesse, alors mon sort frappa un pan de mur fragilisé par les combats. Je perdis connaissance dans une pluie de gravats. Le leurre, aussi non-intentionnel qu’il puisse être, fut une réussite. Le mur s’effondra entre nous, ma tante ne s’attarda pour vérifier de plus près et me laissa pour morte. Tout le monde sait ce qu’il advint d’elle ensuite.

Chapitre 3  - Brisée


Quant à moi, je reprenais connaissance des jours plus tard à Sainte Mangouste. Me réveiller vivante fut une certaine surprise pour moi : depuis le retour de Voldemort, j’avais toujours eu l’intime conviction que je devrais prendre part à cette guerre mais que je n'y survivrais pas. Ces années de combat, je les avaient passées sans jamais me faire d'illusions : je devrais trahir, alors je mourrais. En fait, je n’avais jamais imaginé sérieusement ma vie au-delà de cette guerre. Je devais à présent faire face aux conséquences. J’étais encore très loin d’être remise physiquement de l’affrontement quand je fus convoquée pour mon jugement. C’est dire si ma défense fut piètre. Mes blessures et les témoignages des membres de l’AD furent bien plus efficaces. J’étais loin d’être graciée et mes actes comme mes intentions n’étaient pas suffisants pour m’innocenter. Je n’étais pas innocente, je ne comptais pas le faire croire. Mais cela fut suffisant pour me laisser le bénéfice du doute, j’obtins une sorte de liberté sous surveillance.
La paix ne vint pas du jour au lendemain et quelques mois à peine après la bataille de Poudlard, alors que mes blessures s’estompaient et que j’entamais un cursus supérieur en guérison, je fus recontactée par le Ministère de la Magie. Tous les mangemorts n’avaient pas été capturés à Poudlard, certains avaient fui et malgré les traques des aurors, il leur manquait quelque chose, un outil, quelqu’un sur place. En dehors de Bellatrix et Voldemort, personne ne savait que j’avais volontairement déserté. Les détails du procès n’avaient pas été diffusés au public intentionnellement, afin de pouvoir s’en servir le moment venu. Le moment était venu : j’étais secrètement mandatée par le ministère pour infiltrer les mangemorts en fuite et permettre leur capture.
Travailler sous couverture pour le ministère était sans doute la chose la plus exaltante que j’avais eu à faire. Ce n’était pas nouveau que je revête la tenue de mangemort en ayant pour but profond leur destruction mais pour la première fois de ma vie, je n’étais plus seule contre tous. J’étais seule sur le terrain et ce que j’y faisais était loin d’être louable, mais je savais que j’avais la justice derrière moi, que j’agissais réellement pour la sécurité du monde sorcier. J'approfondissais l'Occlumancie, poussant mon apprentissage bien au-delà de ce que j'avais appris adolescente pour ma survie. Toujours en parallèle avec mes études de guérison, je m'intéressais de plus en plus à la psyché et commençais déjà à m'orienter vers la psychomagie : l'Occlumancie et sa nécessité m'ouvrait la voie vers ma future vocation.
La cellule de mangemorts en fuite fut identifiée et capturée, je gagnais mon acquittement définitif auprès du magenmagot et après tout ce temps je connus enfin ce qu’était une vie paisible. Je terminais ma formation de guérisseuse et après quelques années à Sainte Mangouste, je me spécialisais tout naturellement dans la psychomagie.

Chapitre 4  - Paix


La marque des ténèbres avait fini par s’estomper, ne laissant sur mon bras que son tracé, comme la cicatrice d’une brûlure. J’avais cessé de la sentir me brûler. Les cauchemars avaient fini par s’espacer eux aussi. Ça avait été long, aussi long que rebâtir notre monde.
Mon nom avait retrouvé une aura respectable ; la dernière des Black apportait au moins une note plus douce à une lignée marquée par la violence et j'en resterais la dernière. La nouvelle génération vint, des nouveaux sorciers qui n’avaient pas connu la guerre, qui connaissaient de moi la psychomage douce et patiente, pas la figure d’une ombre de guerre. Je savourais ces années de paix, mes patients étaient les enfants que je n’avais jamais eu.
Puis vinrent les nuages d’une nouvelle menace. Des nouveaux cauchemars aussi, ceux où je voyais les armes moldues se retourner contre les sorciers, contre mes voisins, mes amis, mes protégés. Je voyais Poudlard détruite par les bombes comme celle qu’on voyait sur leurs “télévisions”, et les récits de l’inquisition d’un autre temps semblant redevenir réalité. L’histoire était un cycle et voilà que les sorciers étaient traqués de nouveau. Retourner à l'abri du décret du secret magique semblait illusoire. Alors je choisis de reprendre mon rôle de l’ombre et mes vieilles armes, en secret, déterminée à faire une fois de plus ce qui serait nécessaire pour protéger les nôtres.

Un petit mot sur l'auteur ?

  • pseudoRigel
  • prénomRigel
  • âge27 ans
  • comment avez vous trouvé le forum ?C'est une loooongue histoire
  • Un commentaire ?J'aime les chocogrenouilles.


Famille et relations

La dernière des Black, tel est mon titre. Parlons déjà de la mythologie familiale : réputée et auto-proclamée comme la plus grande lignée de sang-pur de l’histoire britannique, elle doit sa réputation en grande partie à sa propension à effacer de ses archives tous ceux qui n’entraient pas dans leurs critères. En général nous étions tous affiliés de près ou de loin à tout sang pur de Grande Bretagne, le tout agrémenté d’une sympathique bienveillance à l’égard des Arts Sombres.
Et moi dans tout ça ? Et bien j’en suis la dernière. Dernière du nom en tout cas, car après des générations de mariages bien trop proches dans la famille, les conséquences s’en font sentir un moment où un autre. Chez moi ça s’est manifesté par une incapacité à enfanter, ainsi, la lignée s’éteindra avec moi.
Mon père, Regulus Black, est décédé quelques mois avant ma naissance. Il est possible que la nouvelle de mon arrivée fut l’un des bouleversement l’amenant à tout risquer pour détruire Voldemort, je ne sais pas, je ne le saurais jamais, mais il m’a légué son nom et ses objectifs, une part de ma vie fut influencée par ses actions. Ma mère, sang pur et mangemort elle aussi fut profondément marquée par la perte de son fiancé. La chute de Voldemort un an après ma naissance fut le coup de grâce et je ne la connus presque que dans un état de faiblesse et de désespoir qui me poussa à vite m’émanciper et prendre mes responsabilités pour prendre soin d’elle. Elle pouvait tout de même compter sur ma tante Narcissa et son époux Lucius pour prendre en main une bonne partie de mon éducation. Je suis donc affilée plus ou moins directement aux Malefoys mais aussi aux Lestrange, par Bellatrix, et aux Tonks par Andromeda à qui je dois mon second prénom : petit indice laissé par mon père pour me permettre de m'affranchir de la rigidité de mon éducation. Le tour de famille ne serait pas complet sans Sirius, mon oncle direct, que je n’ai évidemment jamais connu.
Aujourd’hui je n’ai de contacts qu’avec les Malefoys et les Tonks, les deux étant soigneusement séparés et je m’emploie à garder une certaine neutralité pour ne pas me couper de la famille qui me reste. Ma mère quant à elle ne put jamais se réintégrer au monde sorcier après la guerre, elle s’enfuit en rejoignant les rangs des mangemorts en cavale, avant d’être capturée un peu plus tard. Depuis, elle “réside” à Azkaban et nos rapports sont aussi froids que possible. Que ce soit moi qui l’y ai envoyée, je ne m’en vante pas beaucoup.

Caractère & physique en option

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été curieuse. Enfant solitaire et indépendante, j’ai dû très tôt me débrouiller pour assouvir mon besoin de connaissance, mes nombreuses question bien trop souvent rabrouées par un “tu es trop jeune”, “ce n’est pas de tes affaires”, “la curiosité est un vilain défaut”. Alors je cherchais. Les vieux livres ne manquent pas dans les grandes familles de sorciers et, quand les livres ne me donnaient pas les réponses, j’expérimentais. Je me passionnais par tous les sujets, de l’art des potions jusqu’à la mécanique céleste, c’est sans surprise que je fus envoyée à Serdaigle. Passionnée, n’ayant jamais vraiment intégrée les différentes classifications de magie, je m’intéresse à toutes ses formes, en abordant certaines avec prudences, certes, mais voyant la connaissance comme un tout, détaché des concepts de morale humaine.

Un temps j’ai cru les préceptes de ma famille. C’est en entrant à Poudlard que j’ai rapidement remis ces choses en question en découvrant des visions du monde complètement différentes. J’en ai tiré une synthèse assez curieuse, un code moral présent, une réticence à l’injustice mais tout en sachant, pour l’avoir vécu, que le monde était loin d’être beau, que certaines personnes n’avaient pas “un bon fond” et qu’on ne se battait pas avec des bons sentiments. Combative et pragmatique, je n’ai jamais hésité à passer à l’offensive ou appliquer des méthodes jugées “mal” par bien des gens. Le concept de “bien” et “mal” eux même, je les comprenais car en avait appris la définition mais en pratique je l’exprimais plus par “ce que je peux admettre” et “ce que je dois garder pour moi et faire seulement si la situation l’exige”.

De par cette séparation des valeurs d’action, bon nombre des miennes issues de décisions difficiles que je savais immorale mais nécessaire, je les gardais secrètes. Tout comme de mes origines familiales sur lesquelles je ne m’étendais pas dans mon adolescence, ou des années de guerres que je n’évoque que de manière évasive, il y a des choses de moi, de mon histoire que je n’expose pas. Je n’en ai pas honte, ce n’est pas par volonté de cacher les choses à mes proches, je sais juste que j’ai un code de conduite que tout le monde ne pourrait pas comprendre et mon image est un outil pour assurer ma liberté d’agir.

Mon travail, ma mission et mes buts sont d’œuvrer pour le bien-être et la sécurité de mes frères sorciers, tous mes combats ont toujours eu pour finalité de détruire un mal plus grand et ma loyauté a toujours été envers le monde sorcier. Protéger a toujours fait partie de moi, quand je m’occupais de ma mère, quand je marchais sur les pas de mon cousin, quand je déjouais les intentions les plus néfastes des mangemorts en informant l’AD, quand j’ai repris mon masque pour infiltrer les fuyards, toujours, mon but a toujours été de protéger.

Études supérieures & métier

Après mes études à Poudlard, à Serdaigle, je suivis la formation de guérisseur proposée par Sainte Mangouste. Une fois guérisseuse et après quelques années à exercer je me suis spécialisée en psychomagie, influencée par l’aide que j’avais moi-même reçu pour me remettre de la guerre et de mes connaissance en la matière acquise en apprenant l’Occlumencie.
Même si j’interviens parfois de manière itinérante selon les besoins, j’ai mon cabinet sur Londres et dépend toujours de la coordination de Sainte Mangouste.
Plus officieusement j’ai également à mon actif une solide expérience comme combattante, quand le ministère me demanda d’infiltrer les mangemorts en fuite afin de les traquer. Cette partie de mes attributions n’est pas connue du public et je ne tiens pas à ce que ça se sache, mais encore aujourd’hui après toutes ses années, je suis toujours prête à reprendre le combat si la nécessité se présentait.
©linus pour Epicode


Dernière édition par Rigel A. Black le Lun 5 Juin - 12:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 48
Points RP : 217

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 16 Mai - 18:04

Bienvenuuue ! Bon courage pour ta fiche !

_________________
Historienne de l'Art
Purple Swan d'encre et de rubans bleus
¤
20 ans


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 49
Points RP : 245
Localisation : Poudlard

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 16 Mai - 18:09

Bienvenue

_________________

LA MORT DANS L'ÂME


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 71
Points RP : 264

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 16 Mai - 18:12

Bienvenue.

_________________
"The truth. It is a beautiful and terrible thing, and should therefore be treated with caution."
Albus Dumbledore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 114
Points RP : 642

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 16 Mai - 23:09

RIGEL !!!!!!!!
Ô déesse de la nuit éclatante et fraiche !! Maîtresse de la bièraubeurre tiède et grande prêtresse du tumulte des angoisses !!! Bienvenue sur Malleus !!!

à très bientôt en RP !! EN RP OUI OUI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médicomage
avatar
Médicomage
Messages : 8
Points RP : 108

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 23 Mai - 16:17

Les copains !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 72
Points RP : 23

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 23 Mai - 21:39

Coucou Touaaaaaaaaaaaa <3

_________________
"J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans."

Aedan Bridewell
Sunniva Bloom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 118
Points RP : 538
Localisation : London

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mar 23 Mai - 23:49

Bonsoir madame ! Cela fait une semaine que votre fiche attends patiemment vos mots délicats ! Besoin de temps supplémentaire peut-être ?

_________________
HURRICANE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médicomage
avatar
Médicomage
Messages : 8
Points RP : 108

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mer 31 Mai - 22:04

JE SUIS TOUJOURS VIVANTE Je poste mon histoire ce soir ! Et j'essaye de finir les bidules autour au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 39
Points RP : 228

ID
Âge: 30
Inventaire:
Camp:

MessageSujet: Re: Rigel Andromeda Black   Mer 31 Mai - 22:37

Courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rigel Andromeda Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» photos black-jack
» 13 - BLACK - Croisé Labrit Griffon - 8 mois
» Bélier black face
» repro de corydoras black venezualien
» bébé black molly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Start the Game :: Présentations :: Présentations validées-