Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 FLASHBACK : kiss in Peru (pv Pedro) TERMINADOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 136
Points RP : 594
Localisation : London

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: FLASHBACK : kiss in Peru (pv Pedro) TERMINADOS   Lun 8 Mai - 18:27



fight in Peru
Shae ξ Pedro

Shae se sentit stupide. Pourquoi Pedro ? Elle savait pertinemment pourquoi, au fond d'elle, mais elle aurait dû être raisonnable, et non pas instinctive. Elle n'était qu'une jeune sorcière idiote, voilà ce qu'elle était. Elle brisa d'elle-même son Bouclier et ré-attaqua Maya avec hargne, comme pour se punir de ce bref cri du coeur. Albar vint à son secours, et à eux-deux, ils s'acharnèrent sur elle, la harcelant de tout côtés. Elle finirait par faire une erreur, elle finirait bien par trébucher, par arriver au bout de ses capacités volées. Albar était d'un tout autre niveau qu'elle, lançant des sortilèges compliqués renforcés de runes, des techniques qu'elle aurait adoré apprendre. Mais Maya ne faiblissait pas. Et ils ralentissaient, épuisés. Shae finit par trébucher, fatalement, et un sort la frappa et l'envoya valser. Tout son corps endolori se rappela brutalement à elle.

Outch... La chute était affreuse. Sonnée, à peine consciente, la jeune femme ne suivit pas les évènements. Tout semblait perdu. Allaient-ils tous mourir ici ? La fin des merveilleuses aventures de Shae Viridian, assassinée par une sorcière folle. Quelle mort stupide. Hors de question. Elle ne serait jamais célèbre ainsi, elle ne serait jamais reconnue dans le monde de la magie. Elle ne clouerait le bec de personne, en mourant de cette façon. Elle voulut se relever, mais son corps ne répondait plus. Difficilement, elle bougea la tête, un gémissement de douleur sortant de ses lèvres serrées. Putain, elle en bavait. Elle sentit une présence. Albar. Il l'aida à se remettre debout et lui parla, mais ses mots semblaient lointains, et elle se contenta d'hocher la tête. Elle eut énormément de mal à reprendre ses esprits, et quand enfin elle se remit debout, la tête lui tournait, et Maya semblait aux prises avec Fafnar, le dragon qui semblait furieux. Shae secoua la tête. Ils avaient une chance. Fafnar pouvait leur fournir une ouverture.

Soutenue par Albar, ils avancèrent ensemble, et de concert, attaquèrent. Quand le bouclier de Maya se brisa et que Shae lança son dernier sortilège de destruction, elle sentit, à une vibration dans l'air, qu'ils avaient enfin réussi à épuiser les limites du pouvoir volé. Maya hurla, et Shae dut se protéger les yeux et les oreilles. Enfin. Ils avaient enfin vaincu cette affreuse femme, ce monstre d'inhumanité. Shae s'autorisa à respirer un grand coup, avant de courir vers Pedro, son teint blafard lui tordant les entrailles d'angoisse.

- Non, non non... Pedro !!

Elle se força à rester calme pendant qu'Albar l'examinait, l'air inquiet. Elle ne se rendait même pas compte que des larmes de détresse coulaient le long de ses joues. Elle n'était obsédée que par une seule idée : il ne fallait pas qu'il meurt. Ils avaient encore tant d'aventures à vivre. Tant à lui apprendre, tant à partager ! Pedro ne devait pas mourir. C'était définitif. Albar lui versa une fiole dans la bouche et la regarda, l'air dépité. C'était tout ce qu'il pouvait faire. Ils devaient attendre. Elle lui renvoya un regard d'incompréhension, sans lâcher la main de Pedro qu'elle avait compulsivement saisit. Le temps s'étirait, interminable, stressant. Tout son corps se rappelait à elle, maintenant que l'angoisse avait détruit son mur pourtant si savamment construit. Elle se sentait trembler, le vent et l'odeur de la mort planant autour d'eux. La main de Pedro était atrocement froide. Trop. Mais elle refusait d'admettre les signes.

Albar finit par prononcer des mots qu'elle refusa de comprendre, et elle lui rendit un regard de travers. Pourquoi serait-il désolé ? Pedro était affaiblit, certes, mais pas mort. Non. Elle le refusait. Ce n'était même pas une possibilité. Shae secoua la tête, refusant d'y croire, tandis que des sanglots désespérés se formaient au creux de sa gorge.

- Non !

Elle répéta ce mot, comme une litanie, secouant Pedro, refusant de quitter son corps, refusant de bouger, refusant d'y croire. Albar Uk était un vieux fou. Il n'y comprenait rien. Jamais Pedro ne l'abandonnerait de la sorte, il était plus fort que cela. Les signes étaient pourtant évidents. Ses veines sombres, empoisonnées par un mal dont elle ignorait tout. Sa poitrine immobile, d'où aucun souffle ne s'échappait. Ses yeux clos. Il était mort. Shae se recroquevilla sur elle-même, folle de douleur. Jamais elle n'aurait pensé vivre une telle horreur. Jamais, durant les mois de préparation de ce voyage, n'avait-il évoqué cette possibilité. Pas une fois ils n'avaient parlé de la possibilité de la mort de l'un d'entre eux. C'était trop. Elle ne pouvait pas supporter ce genre de traumatisme.

La terre se mit à trembler. Surprise, elle recula, et des pousses magiques lui firent lâcher la main de Pedro. N'en croyant pas ses yeux, interdite, elle jeta un regard angoissé autour d'elle, se demandant d'où venait cette magie improbable qui défiait les lois de toute logique. Soudain, Pedro ouvrit les yeux, et un cri lui échappa, alors qu'il se redressait, toujours en piteux état... mais vivant. De son regard affolé et surpris, il la cloua sur place en la serrant dans ses bras, une étreinte qui mit son coeur en panique totale tandis qu'elle tremblait, ne sachant que dire. Elle était bouche bée de soulagement, de bonheur, et de fatigue physique, tandis qu'elle le serrait contre elle, ses doigts se crispant sur ses vêtements. Putain ! Il était vivant. Vivant !!!

Albar et Fafnar revinrent en courant, et le monde se mit à tournoyer pour Shae, qui battait des cils en tentant de trouver de la logique dans tout ce qu'il venait de se passer. Puis Pedro lui tint le visage dans les mains, la regardant si intensément qu'elle en oublia ses questionnements.

« Shae … je savais que tu allais y arriver. J’ai toujours cru en toi. »

Elle devint rouge comme une pivoine, et il n'aida en rien en plaquant ses lèvres sur les siennes, l'embrassant comme jamais elle n'avait été embrassée. Ah ! C'était donc ça, le fameux feu d'artifice ? Rien à voir avec leur maladroit baiser alcoolisé. Elle le regarda pendant qu'il la lâchait, émerveillée, des larmes roulant sur ses joues, plus de joie que d'autre chose, et un rire étranglé la secoua. Elle était trop émue pour exprimer quoi que ce soit d'autre.

« Je t’aime Shae Viridian. Et je t’ai aimé dès l’instant où nos regards se sont croisés. »

Elle n'eut pas le temps de répondre qu'Albar leur tomba lourdement dessus, les serrant dans ses bras osseux et ridés, et un rire sauvage la secoua, tandis qu'ils riaient tous, pris d'un sentiment de soulagement extrême. Shae sentait toutes les fibres de son corps vibrer et pétiller de bonheur, et elle resta au sol un long moment, entremêlée de ses deux compagnons de route, avant qu'ils ne se redressent tous, et qu'elle ne titube quelque peu en se remettant debout.

Leur hilarité mourait peu à peu, et la réalité reprit le dessus. D'un commun accord, ils se mirent au travail, et Shae fut chargée de creuser les tombes. Elle s'appliqua, soulevant de sa baguette de gigantesques mottes de terre, creusant des rectangles parfaits sur ce qui restait du village. Ils érigèrent des sépultures discrètes, mais magnifiques, travaillant dans un silence sobre. Sur chaque tombe, des petites fleurs des champs avaient magiquement poussé, de façon à former un tapis doux et coloré, en souvenir de la joie et de l'amour qui rayonnait des habitants du village. Enfin, quand leur dur labeur fut enfin achevé, les trois compagnons se laissèrent tomber au sol. Shae tergiversait encore sur le comportement à adopter, et sur la meilleure façon de parler de ses sentiments, un peu paniquée à l'idée de se retrouver confrontée à Pedro seul à seule. Merde, elle allait perdre tous ses moyens ! Mais ce ne serait pas l'épreuve la plus dure qu'elle aurait eu à affronter, pas vrai ?

Un rire amer la secoua tandis qu'elle s'accroupissait silencieusement au pied des sépultures, se prenant le visage entre les mains. Les naseaux d'un certain dragon vinrent se poser sur son épaule, la faisant flancher, et elle sourit tristement à Fafnar.

Tout irait pour le mieux à présent. Au coût de vies innocentes.



_________________
HURRICANE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard
avatar
Poudlard
Messages : 81
Points RP : 408
Localisation : Londres

ID
Âge: 38 ans
Inventaire:
Camp: Résistant sorcier

MessageSujet: Re: FLASHBACK : kiss in Peru (pv Pedro) TERMINADOS   Lun 8 Mai - 21:54



fight in Peru
Shae ξ Pedro



Non loin du village autochtone se dressait une falaise qui surplombait toute la forêt du Chinchao. La vue était imprenable. Au Sud se dessinait la montagne maudite, dont la pointe enneigée émergeait docilement d’un tapis de nuage laiteux. A son pied, le marécage sinistre et putride s’étendait sur plusieurs kilomètres. Les divers lacs noirs qui scintillaient à la lueur du soleil couchant rendaient aux marécages des allures presque accueillantes. A l’Est l’épaisse forêt du Chinchao illustrait parfaitement la qualité des terres fertiles et riches en humus et minéraux. Les arbres d’une hauteur vertigineuse, abritaient une faune et une flore incroyable dont Pedro n’avait pas eu le temps d’en découvrir d’avantage.

Assis sur une pierre couverte de mousses confortables, Pedro contemplait le lointain d’un air presque nostalgique. A chaque instant où ses yeux se posèrent sur l’horizon, des souvenirs lui revenait à la surface. Il n’arrivait pas à réaliser le parcours insolite qu’ils avaient traversé en quelques jours. C’était à peine croyable de se dire qu’ils allaient quitter le Pérou et retrouver une vie normale. Ils avaient bravés le soleil écrasant, la distance, les non-dits, un marécage putride, une montagne hostile, les flammes d’un dragon, la cruauté d’une sorcière maléfique et la mort … Qu’allaient-ils devenir à Londres ? Pedro avait hâte de retrouver son laboratoire, ses nombreuses plantes, son Manoir, sa vie tranquille, mais … au fond, il savait que cette aventure lui avait redonné un regain d’énergie.

C’était plutôt ironique au vu de son état, mais de telles expéditions le rendait plus fort. Il en était convaincu. Alors c’est avec un sourire malicieux qu’il contemplait une dernière fois le ciel coloré d’or et de lumière sous un coucher de soleil flamboyant. Il inspira profondément, puis une main délicate se posa sur son épaule endolorie. Il reconnaissait les fragrances de ce parfum, celui de celle qui lui réchauffait le cœur. Shae. Elle venait de prendre place à ses côtés, posa sa tête contre son épaule. Pedro lui caressa le menton du bout des doigts, puis ils restèrent silencieux pendant de longues minutes.

« Il est temps. » lança Albar d’une voix ferme, mais amicale.

Derrière lui se tenait Fafnar, plus incroyable que jamais. Borgne d’un œil, sa prestance rendait la scène mythique. Sous ses écailles argentées, un sourire discret perçait entre ses dents monstrueuses. Il accompagnait Albar Uk’ comme un chien docile et voyait en Pedro et Shae deux amis. Le vieillard était vêtu d’une robe blanche aux motifs irréguliers. Il avait noué ses longs cheveux argentés en une tresse parfaite et coupé sa barbe hirsute. Dans ses bras, il tenait deux gros paquets.

« Votre portoloin va arriver d’une minute à l’autre. Alors je voudrais vous donner quelques présents avant de vous faire mes adieux. »

Pedro se releva difficilement à l’aide d’une branche qui lui servait de canne. Il était dans un piteux état, mais pouvait encore bouger malgré tous ses membres brisés par la douleur et le poison. Il détestait les adieux et portait dorénavant Albar et Fafnar dans son cœur. Savoir qu’ils allaient se quitter et se retrouver aussi loin les uns des autres le rendait légèrement amère. Il adressa un large sourire à son vieil ami et tendit ses mains enveloppées de bandelettes.

« Pour toi mon ami Mortimez, je te rends les Aconits que Maya t’avais volé. Et je t’offre également cette potion magique qui t’a ramené à la vie. Je pense qu’elle te sera encore utile. Voici un bouquin qui m’est très précieux. Il recueille toutes les plantes et leurs vertus de la lande. Tu verras, certaines t’aideront à vaincre le mal qui te ronge. »

Après avoir donné les précieux biens au Botaniste, le vieillard enlaça Pedro d’une étreinte vigoureuse.

« Pour toi Shae la guerrière, la combattante, je t’offre mon livre de Runes. Je considère que tu as largement le niveau pour apprendre ce genre de sortilèges. Ils sont puissants, pas forcément évident à exécuter, mais c’est une magie vieille de plusieurs centaines d’années. Je suis certain qu’il t’apportera plus que tu ne le penses. Je t’offre également cette fleur. Je l’ai ensorcelé avec un charme de protection. Tant que tu l’auras sur toi, personne ne pourra te jeter de maléfice. Et elle te permettra de voir certaines choses qui ne sont pas toujours perceptibles à l’œil nu. Tu comprendras le moment venu. »

Il lui fit un clin d’œil complice et la serra également dans ses bras. Un souffle chaud et puissant dégagea les visages de Pedro et Shae. Fafnar avait sa manière à lui de dire au revoir. Pedro déglutit péniblement, le cœur serré de devoir leur dire au revoir.

« Et toi mon vieil ami, que vas-tu devenir ? » questionna le botaniste légèrement inquiet.

« Je veux d’abord faire découvrir la liberté à Fafnar. Il est resté trop longtemps cloitré dans ces terres. Ensuite, j’irai trouver un autre village de sorciers pour leur montrer ce qu’un dragon peut apporter. Et puis j’ai toujours rêvé d’enseigner l’Etudes des Runes. J’ai entendu qu’il y avait une école au cœur d’une forêt du Brésil. Peut-être que j’y postulerai ma candidature ! »

Ils rirent de bon cœur, puis dans un dernier signe de la main, ils se quittèrent. Albar Uk’ le grand sorcier péruvien disparaissait petit à petit au dos de son fidèle dragon. Quelques instants plus tard, un objet au sol retint leur attention. C’était une marmite qui brillait d’une curieuse façon.

« Un portoloin. »

Armés de leurs cadeaux, de leurs sacs à dos et de leurs souvenirs plein la tête, ils posèrent leurs mains au même moment sur le portoloin. Portoloin qui les ramena à Londres en un seul morceau.

FIN




_________________
until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

FLASHBACK : kiss in Peru (pv Pedro) TERMINADOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Trichocereus pachanoi 'San pedro'
» Pterophylum cf scalare Peru Altum M
» Kiss pieds nus, sole très sensible
» [tasse] Mr P Kiss de Propaganda
» Kiss Kool est amoureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Monde Magique :: Autres Lieux-