Partagez | 
 

 All those who wander are not lost {PV Julia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 172

Points RP : 373

Localisation : Dans les rayonnages anciens d'une bibliothèque oubliée

Emploi/loisirs : Etudiante en Histoire de l'Art Sorcier, spécialité portraits enchantés

Humeur : Sibylline


Parchemin d'identité
Âge: 20 ans
Crédits :
Statut: Sang mêlé

MessageSujet: All those who wander are not lost {PV Julia}   Dim 14 Jan - 14:14

Des quatorze minutes de retard, l'historienne bleue et bronze n'en avait vu filer aucune. Avant que de muer en l'interlocutrice privilégiée de quelque portrait du château avec lequel elle avait rendez-vous, Rhiannon dévorait un catalogue de la récente exposition du Musée Sorcier d'Edimbourg. La brume de ses iris s'était depuis de longues minutes amouraché d'un prodigieux article signé de la main même du professeur Poldark, conservateur audit musée et professeur à la faculté d'Edimbourg, dont Rhiannon admirait sans réserve la virtuosité tant de mots que d'esprit. Et quoique la jeune Serdaigle se révélât bien trop souvent au goût de ses camarades un peu trop pointilleuse en matière de ponctualité, elle ne vit cette-fois ci pas s'écouler le temps qu'un livre exceptionnel arrêtait toujours à ses yeux. La bibliothèque de Poudlard, havre de ses rêveries et tout précieux bastion de calme contre l'agitation qui régnait au château, était pour elle un cocon de sérénité où les minutes n'avaient que trop rarement d'emprise. Plus d'une fois l'acariâtre bibliothécaire avait été réduite à la pousser hors des rayonnages colossaux qui renfermaient toutes ses fascinations, et pas une fois Rhiannon ne s'y était résolue d'un coeur léger.

S'arracher aux promesses de la cathédrale de savoir lui était toujours douloureux - elle en aimait chacun des rayonnages, immenses, luisants du cuir de leurs reliures, fleurant bon l'encre des enluminures et l'odeur suave du vieux papier... Chacun des livres qui reposait dans ce sanctuaire la sagesse de ses pages lui était un ami, un conseiller, un professeur. Avec les bras d'Aamon, il s'agissait du seul lieu à Poudlard où Rhiannon trouvait la quiétude qu'elle chérissait tant.

Pourtant, quoiqu'elle savourât en cet instant même la tranquillité absolue de la bibliothèque, l'errance d'un regard vague qu'elle promena sur une horloge rappela Rhiannon à ses obligations.


- Morgane !

Le gris de ses iris s'écarquilla d'horreur lorsque l'heure et tout son retard la frappèrent de plein fouet. Les mains de la jeune Serdaigle se mirent à papillonner autour d'elle dans un déluge de gestes à la précision rigoureuse, tandis qu'elle rangeait livres et parchemins dans la besace pleine à craquer qu'elle suspendit à son épaule. Doran Mains d'Argent, célèbre poète de la Renaissance sorcière, n'était pas un portrait qui lui pardonnerait aisément ses quelques minutes de retard.

Maudissant en silence son égarement, Rhiannon pressa ses bottines jusqu'au-dehors de la bibliothèque, dévorant à pas pressés les ancestraux pavés scellés qui garnissaient les couloirs du château. Comme un sillon d'automne, le roux sombre de ses cheveux ruisselait dans ses dos et s'enlaçait aux rubans bleus qu'elle y avait mêlés ce matin-là. Tandis qu'elle dévalait la longue distance qui lui restait encore à parcourir, ses lèvres murmuraient des mots muets, esquissant les excuses qu'il faudrait présenter au portrait de Doran pour retrouver ses bonnes grâces ; son propre retard la contrariait tant que son nez constellé de tâches de rousseur en était froncé d'agacement.

Rhiannon en arrivait tout juste à un croisement tortueux d'escaliers lorsque se profila la silhouette, hésitante et solitaire, d'une élève qu'elle n'avait jamais croisée auparavant. Décrût peu à peu la cadence rythmée de ses pas tandis qu'elle s'approchait, tentant de raccrocher à un visage connu celui qu'elle discernait non loin d'elle. La mémoire de Rhiannon était pourtant une encyclopédie qui surprenait toujours ses proches comme tous ses professeurs, mais aucun souvenir ne lui revenait d'avoir jamais croisé la jeune fille auparavant. S'agissait-il d'une nouvelle élève..? Les cours avaient recommencé depuis une semaine déjà, mais Rhiannon la remarquait seulement, trop souvent perdue qu'elle était dans ses rêveries et les pages de ses livres.

S'approchant à discrets pas de chats, il lui sembla percevoir chez la jeune fille une certaine hésitation face aux caprices des escaliers. Le portrait de lady Juniper fardée de rose et couronnée d'un chapeau à plumes, semblait s'en amuser. Rhiannon fit taire ses moqueries ostensibles d'un murmure acide.


- Lady Juniper, vous conviendrez sans doute avec moi qu'il vaut parfois mieux réfléchir à deux fois avant de prendre une quelconque décision ?

Appuyant le sous-entendu perçant d'un sourcil auburn la défiant de répondre, Rhiannon émit un léger soupir de satisfaction. Elle avait appris les stupides circonstances de la mort de lady Juniper de la bouche de Lord Eton, dont le portrait paradait au troisième étage ; mue par le désir précipité d'impressionner le pauvre homme objet de sa convoitise, lady Juniper avait confondu deux ingrédients qui avaient rendu sa potion de blondissement fatale. Personne n'était donc plus mal placé qu'elle pour rire du temps que prenaient d'autre à réfléchir...

Malgré tout, Rhiannon demeurait incertaine quant à l'attitude à adopter. Il émanait de la jeune fille l'aura digne et désireuse de ne pas être importunée de ceux qui ont pour habitude de ne jamais perdre la face, et l'historienne en herbe craignait de la vexer en proposant son aide. Aussi choisit-elle un entre-deux plus subtil pour peut-être aider la nouvelle venue à s'orienter. La lueur des chandeliers accusa le cuivre étincelant de ses cheveux et l'argentin désordre des bracelets celtes qui cliquetaient à ses poignets.

- Les escaliers sont devenus capricieux depuis que l'école a fini de les rénover, glissa-t-elle en rivant ses yeux gris à l'inconnue, l'ombre d'un sourire aux lèvres.

_________________


Rhiannon Gray
Strange bird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

All those who wander are not lost {PV Julia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fauteuil] Lost in Sofa par Daisuke Motogi
» [Chaise] Sparkling - Marcel WANDERS (Magis)
» Zeppelin by Marcel Wanders
» Quelques questions
» Lost in the fofo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Les écrits fantômes-