Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 Concours de nouvelles !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 125
Points RP : 622

MessageSujet: Concours de nouvelles !    Mar 1 Aoû - 22:39

Bonsoir, sorciers et sorcières de tous horizons !  


Vous désirez gagner des points RP? Vous voulez faire gagner des points à votre maison? Venez participer au concours de nouvelles ! C'est simple, vous devez réaliser un One-Shot d'une longueur minimum de 500 mots. Attention, voici les éléments imposés pour cette nouvelle !


Lieu et date : Poudlard ou Londres, aux alentours de Halloween


Mots imposés :


Citation :
"Crapauds à la menthe" - "Serdaigle" - "Ananas" - "Sous-sols" - "Baguette magique" - "Filet du Diable" - "Statue" - "Brouillard" - "Loup-garou" - "Impérial" - "Infirmerie" - "Jambon" - "Hystérique - "Nyctalope" - "Le Chicaneur' - "Préfet" - "Monologue" - "Bézoard" - "Putride" - "Sombral"



Chaque mot intégré à votre nouvelle donnera 5 points rp. Vous n'êtes pas obligé de placer TOUS les mots, mais plus vous en mettrez et plus vous aurez de points ! L'histoire peut être sérieuse ou totalement délirante, le principal étant de s'amuser !

Vous avez jusqu'au 24 septembre pour envoyer vos nouvelles à la suite de ce post !

A vos claviers !




Dernière édition par Admin le Mar 19 Sep - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malleusmaleficarum.forumactif.com
Serdaigle
avatar
Serdaigle
Messages : 115
Points RP : 307

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    Jeu 7 Sep - 18:22

N'oubliez pas que les participations sont toujours ouvertes pour ce concours ! N'hésitez pas à participer en postant votre texte en réponse au topic si l'inspiration vous vient ! :sushi:

_________________
In my veins
Code by Joy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard
avatar
Poudlard
Messages : 21
Points RP : 285
Localisation : Londres

ID
Âge: 33 ans
Inventaire:
Camp:

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    Sam 9 Sep - 18:06

Il était plus que tard lorsqu'il était remonté des sous-sols, la nuit était devenue noire et la lune était déjà bien ronde dans le ciel. Ce n'était pas un hasard, il n'avait jamais été du genre causant et encore moins aujourd'hui. Nous étions le soir d'Halloween, la soirée la plus attendue à Poudlard. Le château grouillait de monde et de vie mais il espérait bien échapper au plus gros des fêtards. Le directeur leur avait fait la totale : des déguisements, des citrouilles aux masques féroces, toute une table de crapauds à la menthe et de crème canaris, des fontaines à bonbons et assez de fausses toiles d'araignées pour rendre envieux la totalité des descendants d'Aragog. En temps normal, tout ce détestable bordel suffisait largement à lui donner l'envie de s'enfoncer six pieds sous terre, mais il y avait bien plus ce soir là.

Il traversait le hall en rangeant une lettre à l'intérieur de sa cape de voyage, un bout de parchemin tout froissé à force d'avoir été serré entre ses mains moites, lorsqu'une retardataire de Serdaigle avec un masque de loup-garou lui tapa dans l'épaule. Un regard carnassier dont lui seul avait le secret suffit à répandre une terreur plus réelle que toutes les mascarades au programme de cette soirée, mais il ne retira pas de points, le cœur n'était pas à ça.

Il sortit du château en passant par la grande porte et dépassa bien vite les premiers carrosses tirés par les Sombrals de l'école et qui apportaient avec eux les invités de marques. Ici, un membre éminent du ministère se faisait escorter par ce qu'il reconnu être le préfet de gryffondor, un petit fayot particulièrement talentueux quand il s'agissait de faire des ronds de jambe. Il leva le nez pour échapper à ce spectacle affligeant et vit, au travers des carreaux, que la fête sévissait jusque chez les marmots coincés à l'infirmerie. Il y avait décidément trop de vie, trop de gens. Le monde vivait toujours plus, toujours plus fort tandis que lui, à contre-courant, laissé sur le bas côté de toute cette vie qui déborde, se sentait un peu plus anesthésié pour chaque minute qui défilait.

Le tumulte n'était plus qu'un lointain écho à présent. Il poussa le portail grinçant dans le vent, ajusta son écharpe autour de son cou et disparut sans un bruit. C'est à plusieurs centaines de kilomètres de là qu'il réapparut, derrière un autre portail rouillé affichant des heures d'ouverture, clos celui-là, un détail dont il n'avait cure. De cet air impérial qu'il affichait en toute circonstance, il remonta l'allée que soulignait négligemment les rares rayons de lune. Arrivé à un croisement, il décida de sortir sa baguette magique. Loin d'être nyctalope et mit en difficulté par un fin brouillard d'automne, il s'aida d'un faible lumos avant de poursuivre son chemin.

Tout était calme, pas même un oiseau nocturne ne venait rompre le silence d'un hululement. Seule la respiration de l'homme chargée d'humidité venait troubler le paysage morne, une respiration qui s’accélérait, suivant le rythme inverse de ses pas crissant sur le gravier. Il effectua un demi-tour pour se tourner vers une sépulture pauvrement érigée. L'homme se mit à tousser non de froid, mais parce que ses poumons étaient plus comprimés que s'ils avaient été broyés par un filet du diable. Il dut prendre une profonde respiration avant de trouver le courage de s'agenouiller. Ses genoux plantés dans la terre fraîchement retournée, il eut toutes les peines du monde à rompre son air de statue. Alors, se fichant de toutes les superstitions du monde, il passa ses doigts fin sur le monticule de terre qui n'avait pas encore eut le temps de geler.

- C'est ici que tu es maintenant...

Murmura-t-il, comme pour se donner le courage de lui donner un ultime hommage. Il ressortit le parchemin qu'il avait serré entre ses paumes trois jours durant pour relire l'heure de la cérémonie. 15H30, il arrivait avec juste six heures de retard. Ils avaient passé toute leur vie en décalage, persuadé que les disputes d'hier ne trouveraient jamais réconciliation demain, que ce n'était pas le bon moment, qu'ils finiraient bien par aimer cet autre de passage aussi fort qu'ils s'aimaient eux. Ils s'étaient croisés, aimés, défaits. Ils avaient créé des parenthèses, fabriqués des ponts et ignorés des routes pour ne jamais se retrouver, au final. Et aujourd'hui, il ne pouvait que constater que quelle que soit sa vie, aussi différente soit-elle de la sienne, cette tombe nue où reposerait son corps putride hurlait qu'elle avait vécu aussi seule que lui. Cette idée le fit sourire tristement et, étonnamment, lui donna le courage de parler à nouveau.

- Je m'excuse de ne pas avoir été à l'heure, mais je ne pouvais pas m'absenter... Non c'est faux, encore un prétexte. La vérité, c'est que j'ai manqué de courage. Pas celui de te dire adieu, mais celui de te voir entouré de ces gens qui ne comptent pas, dans ce lieu qui ne compte pas. Le bonheur était destiné aux autres je crois, alors je voulais au moins vivre ce malheur en paix, juste toi et moi. Une fuite de plus tu me diras.

Il fit une légère pause dans son monologue en ravalant bruyamment sa salive. Il se sentait tellement lourd qu'il avait l'impression d'avoir un bézoard d'une livre dans l'estomac. Il lut alors tout bas l'épitaphe de sa tombe, « Nous ne t'oublierons jamais. », une phrase commune sans doute choisie au hasard par le peu de famille qui lui restait. Alors, il éteignit son lumos et brandit sa baguette sur la croix en bois pour modifier la donne.

- Tu te souviens de cette blague nulle qui ne faisait rire que toi ? Tu riais aux éclats comme une hystérique. Je n'ai jamais eu l'occasion de te dire que tu n'avais rien de pathétique. En fait, je l'aimais assez.

Il ferma les yeux et se concentra pour transformer les lettres. Lorsqu'il rouvrit les paupières, un léger ricanement franchit ses lèvres, le premier alors qu'elle avait dû lui faire la blague une bonne dizaine de fois durant les trop courts moments qu'ils avaient partagé. « "Ananas", si tu le lis à l'envers, ça fait "sa nana". » Il se leva lorsque son sourire mourut et épousseta ses genoux, puis retourna le parchemin pour lire les quelques lignes qu'il avait prévu. Il refréna l'émotion qui lui montait à la gorge en serrant le parchemin entre ses mains, si fort qu'il s'en fit blanchir les jointures et écorcha un morceau de sa peau avec l'ongle de son pouce. Se rendant compte qu'il n'avait pas besoin d'une telle aide, il ferma les yeux et rangea sa baguette pour se concentrer sur ces mots qu'il voulait prononcer sans faillir. Tout ce qu'il aurait du lui dire condensé en trois lignes de Shakespeare.

- « C’est surtout quand mes yeux se ferment qu’ils voient le mieux, car tout le jour ils tombent sur des choses indifférentes ; mais, quand je dors, ils te contemplent en rêve et, s’éclairant des ténèbres, deviennent lucides dans la nuit. »

Il prit quelques instants de plus avant de rouvrir les paupières et, silencieusement, défroissa à la va vite le parchemin qu'il déposa alors sur la terre, simplement lesté par une pierre ramassée entre les tombes. Dans un dernier soupir, il enfonça ses mains gelées dans ses poches et décida enfin à faire demi tour. Il eut tout juste le temps d’enchaîner deux courtes enjambées lorsqu'un craquement sonore transperçant le vide de son écho lugubre le fit renoncer à son échappé. Pétrifié, l'homme sentit alors une chape de froid entourer son cœur, un frisson parcourir son échine et, au creux de son oreille, un rire cristallin doucement s'insinuer.

_________________

       
Magic doesn't come from talent, it comes from pain

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 280
Points RP : 1057

ID
Âge: 20 piges
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    Lun 11 Sep - 15:46

One crazy party at the chaolocation !



Brogan et son fedora, Shae l’évadée d’Azkaban, Ruth l’absentéiste et Aristoche l’endive avaient enfin décidé d’officialiser leur ménage à 4 en organisant une énorme fiesta chez eux.
Shae, l’ex-Serdaigle déglinguée, s’était chargée de la com’, Brogan devait s’occuper de la playlist pour ambiancer la jeunesse sorcière, Ruth avait pour mission de trouver des pailles pour les cocktails et Aristide devait combler la Chaolocation de sucreries. Et pas QUE des gnomes au poivre please ! On allait pas cracher du feu toute la soirée ! Les Fizwizbiz et crèmes canari c’était bien aussi !
La nouvelle s’était bien évidemment répandue comme une trainée de poudre dans les couloirs de Poudlard.
Cette crazy party animait de nombreuses discussions dont les échos se répercutaient de la tour d’Astronomie jusqu’aux sous-sols de l’école. Le coeur des futurs fêtards était en liesse. Il faut dire que la blonde balafrée ne manquait pas d’efficacité et de génie ! Prenant son rôle au sérieux elle avait enveloppé Poudlard de flyers animés qui pointaient du doigt les élèves lorsque qu’ils passaient à côté, leur criant au visage :

«  YOU ! YES YOU ! LET’S PARTY !!! »

Il y avait cependant deux conditions à remplir pour accéder à leur appartement ce soir là.
La première était de connaître le mot de passe de la soirée et la deuxième était de venir déguisé. Et pas un déguisement à deux mornilles ! De simples canines de vampire ou une queue miteuse de loup-garou ne feraient pas l’affaire ! Oh non ! La porte bardée d’enchantements de la Chaolocation veillerait au grain et vous refuserait l’entrée si vous manquiez d’originalité !
Le mot de passe pour accéder à leur appartement était « Filet du Diable ». Et une simple erreur de prononciation de votre part vous enverrait tout droit chez Satan himself, Orcus Jugson. C’était à vos risques et périls.

Cette fiesta risquait de rester gravée dans les anales ! Sur les coups de 22h, les premiers invités débarquèrent, Rhiarousse drapée d’une élégante tranche de jambon était accompagnée d’Aamon sobrement vêtu d’une feuille de vigne. Callisto et Ludzia débarquèrent à leur tour, bientôt suivies d’un cortège d’élèves surexcités voir hystériques. Il était temps d’actionner la machine à brouillard ! Brogan lança un sortilège de brume avant de faire péter sa playlist.
Get your freak on de Missy Elliott vibrait sur les enceintes de la Chaolocation et fort heureusement pour les voisins, un sort d’atténuation avait été lancé sur les murs pour éviter toute altercation avec la police moldue.

Get Your Freak On:
 

L’appartement s’était changé en véritable piste de danse. Pupuce le canapé carnivore semblait apprécier la musique, et grognait en rythme alors que les sorciers affluaient dans le salon pour se déhancher au rythme d’un tempo sensuel.

Aristide qui avait tardé à revenir de chez Honeydukes fit une entrée remarquée, levant victorieusement d’énormes sacs débordants de confiseries en tous genre. Entre baguettes magiques à la réglisse, crapauds à la menthe et autres bulles baveuses, les invités avaient maintenant de quoi chopper le diabète moldu ! Aussi, pour l’occasion notre grand dadais avait accepté de se faire raser la tête par le paillasson. Elle y tenait tant… Et puis, n’est pas oncle Fétide qui veut ! Son cosplay de ce membre éminent de la famille Addams lui allait comme un gant. Allez savoir pourquoi… Peut-être était-ce leur gueule de Sombral malade qui les rapprochait autant ? Non ?

Shae et Aristide ce soir là:
 

La soirée allait bon train, Callisto s’enivrait le nez plongé dans un cocktail impérial au jus d’ananas fermenté. Cocktail dont, dieu seul sait pourquoi, Ana la russe tatouée lui avait vanté les vertus aphrodisiaques toute la soirée.
Ludzia faisait du break dance sous les applaudissements de Rhiarousse, Shae se murgeait au whisky pur feu en hurlant à la lune. Aamon lisait l’avenir dans la paume des mains de ceux qu’il alpaguait, s’engageant dans des monologues sans fin à propos de leur mort prochaine. Quant à Brogan, il se goinfrait de nids de cafards en pagaille, colorant ses dents d’un noir putride qui lui donnait l’air d’un gueux des visiteurs. Il offrit d’ailleurs un sourire qui se voulait sexy à Callisto qui, même émoustillée après 5 cocktails à l’ananas, se déroba à sa vue, écoeurée. 
On approchait des 2h du matin la soirée battait son plein, lorsqu’une panne de courant intempestive coupa court aux festivités. Shae, ravagée par l’alcool et les substances douteuses s’exclama dans la pénombre :

« PAS BESOIN DE TORCHE JE SUIS NYCTALOPE ! »

Ce à quoi Pedro accoutré d’un déguisement kebab renchérit d’un ton vaseux «  Je le savais bien que t’étais une s- » Avant de se prendre un coup de coude dans le ventre. Pupuce le canapé profita de l’occasion et de ce soudain silence pour chanter du Pavarotti. On n’avait jamais rien entendu de si beau. Les sorcières et sorciers brandirent leurs baguettes et finirent de s’enjailler sous les lumos et la douce voix du canapé de la Chaolocation qui pour la première fois, révélait ses talents de ténor.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
Serdaigle
Messages : 115
Points RP : 307

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    Jeu 14 Sep - 17:25

Merci pour vos participations ! Un pur plaisir à lire

Passons aux choses sérieuses

Orcus, pour avoir obtenu un très beau score en casant 18 mots (mais pas "jambon", quelle déception goth), tu obtiens 90 points rp ! Aristide, avec le super résultat de 15 mots glissés dans ton texte, tu obtiens 75 points rp ! Je m'occupe de vous les attribuer tout de suite

A tous et ceux et celles que le concours intéresse, n'hésitez pas ! Vous avez encore quelques jours, jusqu'à dimanche soir

_________________
In my veins
Code by Joy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
Serdaigle
Messages : 115
Points RP : 307

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    Sam 23 Sep - 10:49

Votre attentiooon, s'il vous plaît !

Le dernier délai du concours pointera le bout de son nez demain ! A vos plumes, messieurs dames study

_________________
In my veins
Code by Joy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Concours de nouvelles !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Concours de nouvelles !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelles normes bagages départ des USA??
» alterarosa : 32 nouvelles roses
» " Lâchez prise ! " ( nouvelles clés )
» plein de nouvelles plantes
» Nouvelles de kimi et Maïs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Hrp :: Flood :: Jeux-