Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 Getting back to basics (pv Ludzia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Getting back to basics (pv Ludzia)   Dim 11 Juin - 5:07

[
Samedi 29 août 2020







La maison de ses parents paraissait terne et exiguë, Eleanor n’avait jamais eu cette impression auparavant. Ce lieu d’enfance où elle avait grandi était autrefois coloré et chaleureux, les odeurs des plats alléchants de sa mère s’infiltraient comme un baume apaisant dans toutes les pièces. Ces senteurs s’étaient éteintes en même temps que le visage de sa maman. Elle avait les traits tirés, des cernes violacées. L’ambiance de la maison était tendue.
Depuis que le pape avait annoncé la chasse aux sorciers, les parents moldus d’Eleanor angoissaient terriblement. Incapables de la protéger, ils culpabilisaient. Leur frustration grandissante inquiétait leur fille, elle aurait aimé qu’ils passent leur début de retraite paisiblement sans autre souci que leur chaudière récalcitrante ou que cette tâche inaltérable sur le tapis du salon.

« Tu ne veux pas prendre d’oreiller ou de couverture, tu es sûre ma chérie ? »

S’affairant dans la maison, Abby Brandstone déposa encore un paquet de chips et du soda au pied de l’énorme sac à dos de sa fille.

« Maman ! J’ai habité seule pendant presque deux ans, crois-moi, je sais ce que je fais. Il y a tout ce qu’il faut en literie à Poudlard ! »

La jeune femme réprima un soupir, elle savait bien que tout cet affairement partait d’une bonne intention. Elle commençait des études supérieures dans l’aile universitaire de Poudlard en septembre et avait par conséquent quitté son confortable studio du Nord de l’Angleterre fin juillet pour retourner vivre un mois chez ses parents. Ayant travaillé durant deux ans dans une boutique d’apothicaire, elle avait mis quelques sous de côté mais qui ne suffisaient pas à lui financer un appartement durant ses trois années d’université. Elle allait donc emménager dans une chambre que proposait l’école, et ce avec l’une de ses meilleures amies : Ludzia.
Les deux jeunes femmes se connaissaient depuis leur dernière année de Poudlard et ne s’étaient pas quittées depuis, malgré la distance géographique qui les avait séparées pendant deux ans. Eleanor se réjouissait de retrouver son corbeau préféré, elle était l’une des rares personne avec qui elle se sentait entièrement elle-même. Bien que leurs caractères soient diamétralement opposés, leur relation était saine et stable. Comme le soleil et la lune, elles s’équilibraient et se complétaient. La petite blonde était impatiente et euphorique à l’idée de passer davantage de temps avec elle.

Cependant, à force de vouloir lui donner tout ce qui se trouvait dans la maison, sa mère la retardait. Eleanor la stoppa dans sa course, et la prit dans ses bras. L’étreinte intense dura quelques minutes, et c’est avec les yeux brillants de larmes que mère et fille se séparèrent. Un sourire ému apparut sur les lèvres de la plus jeune.

« Tout va bien se passer maman. Je serai en sécurité. Prend soin de toi et de papa, profitez de la vie. »

Après quelques échanges émus, Eleanor mit les chips et le soda dans son sac et alla dans le garage pour dire au revoir à son père. Elle enfila sa veste et après quelques dernières étreintes, disparut dans un claquement vif et sourd. Arrivée à Poudlard en transplanant, elle passa le portail et présenta son permis au concierge, avant de monter les escaliers de l’aile universitaire à toute vitesse.
Elle se sentait comme l’adolescente qui passait ses journées à rire, travailler et rêvasser dans ce château. Son cœur battait à la chamade lorsqu’elle arriva devant la porte de la chambre qu’elle allait partager avec Ludzia, elle était euphorique. Elle n’avait pas la clé, c’est son amie qui possédait les deux pour le moment.

Toquant trois fois à la porte, elle tenta d’ouvrir et réussit. La blonde balança son sac dans un coin et se rua sur la silhouette familière qui se trouvait déjà dans la pièce pour la serrer contre elle. Ordinairement peu démonstrative, l’excitation de ce grand jour faisait exception : Eleanor était vraiment heureuse et ne parvenait pas à se contenir.

« Coloooooooooooooooooooc ! On est coloc ! »
proclama-t-elle de manière presque hystérique, son sourire ne la quittant plus.
Revenir en haut Aller en bas
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 171
Points RP : 910
Localisation : Poudlard

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Getting back to basics (pv Ludzia)   Lun 12 Juin - 0:38




Getting back to basics

Pv Eleanor Brandstone

Samedi 29 août 2020

Les yeux rouges exacerbés par la nuit blanche et les larmes, Ludzia était assise, les genoux au creux de ses bras, sur le rebord de sa fenêtre. Elle n'avait pas réussi à dormir. Les images du meurtre son oncle la hantait depuis sept mois, devenant de moins en moins nombreux. Sa voix lui disant de fuir et de se transformer résonnait encore dans sa tête, suivit du bruit cinglant du coup de feu. Heureusement, son père la réconfortait et essayait de ne pas lui montrer son chagrin et sa douleur. Mais elle savait qu'il souffrait autant qu'elle de cette perte. La culpabilité de ne pas réussir à être la pour lui avait créer une boule de colère envers elle-même. Pour une fois, elle avait honte.

La pendule sonna six heures et elle se rendit à la salle de bain pour s'asperger le visage d'eau fraîche. Le miroir lui renvoyait une image de zombie, comme ceux de la série moldue gore. Le lavabo ne suffirait pas à enlever les traces de fatigue, de tristesse et des sanglots qui marquaient son visage comme de l'encre. Si c'était Halloween, en aucun cas elle n'aurait eu besoin de changer quoi que ce soit. Elle enleva son long t-shirt décoloré et fila sous la douche en baillant. L'eau fraîche la réveillait doucement et lui redonnait ces esprits peu à peu. Du bruit résonna dans la cuisine, l'eau glissant sur le mur avait du tirer son père du sommeil.

Dans quelques heures à peine, elle allait faire sa rentrée à Poudlard pour sa deuxième année d'ARTMA. Ça la soulageait de retourner dans sa seconde maison. Les cours, les professeurs et les amis lui changeraient les idées. Ça allait lui faire du bien, mais elle se faisait de la bile pour son père. Il souffrait toujours et rien n'allait le faire penser à autre chose. La maison vide de son frère et, en plus de sa fille. Elle ne voulait pas le laisser tout seul ici. Essuyée et rhabillée, elle rejoignit Niel qui cachait encore ses sentiments derrière un sourire réconfortant.

- 'lut. Désolée de t'avoir réveillé si tôt. Ça va aller ?

Da question correspondait plus à son départ, qu'au sommeil. Et son père le savait. Accoudés à la table devant les bols de chocolat chaud fumant, les secondes de silence étaient lourdes. Aucun des deux ne voulait faire souffrir l'autre de quelque manière que ce soit.

- Je retournerai dormir après ton départ. Ne t'inquiètes pas. ajouta-t-il d'une voix se voulant rassurante.Tes valises sont prêtes ?

Ludzia fit non de la tête et partit après avoir engloutit son bol. Il faisait tout pour écourter la discussion et elle le comprenait. Le moindre mot prononcé pour l'autre brûlait la gorge et ruinait le morale - déjà suffisamment bas pour faire passer un sombral pour une créature joyeuse. Filant dans sa chambre, la malle se remplit de livres, friandises et vêtements froissés. Les objets fragiles enroulés dans les pulls, elle rajouta deux paires de chaussures et referma le tout d'un coup de baguette magique. Le lourd bagage roulait bruyamment sur le parquais du couloir. Elle le laissa glisser au sol dans un bruit sourd et cajola son père. Un baiser sur la joue, les larmes lui montaient aux yeux. Elle n'était pas triste, elle avait simplement peur pour son père. Il n'avait jamais été seul, et l'unique fois où c'était arrivé son frère était venu squatter chez lui pour lui remonter le morale. Maintenant, la maison serait définitivement vide de d'autre présence. Elle savait à quel point c'est douloureux de garder sa tristesse en soi, de la laisser grandir, lyncher notre morale et toutes nos envies. La douleur de la solitude absorbait toute vie des membres de la famille Oswald.

- Si tu as besoin de quoi que ce soit, préviens moi. On pourra se voir aux Trois-Balais ou au Gobelin Ivre de temps en temps si tu veux ? Tu n'auras qu'a me le dire, je serais libre peu importe quand.

Un baiser sur le front, elle se dépêcha de couper court à cet échange qui allait lui faire changer d'avis pour son départ à Poudlard. Elle retourna près de sa valise, l'empoigna d'une main et prit une grosse dose de poudre de cheminette dans l'autre. Sous l'âtre, elle disparue sous un flot de flammes vert jade dans un dernier petit sourire en coin. Elle se sentait bizarre, un étrange impression de malaise. Comme lorsque l'on passe de l'étape ''je suis légèrement déchiré et j'ai la tête qui tourne'' à ''je dégueule partout''.

Les murs de pierres qui l'entouraient désormais, la rassurait. Dans quelques jours, les cours allait commencer et elle allait être en colocation avec l'une des seules personnes au monde qui peu lui remonter le morale dans une situation comme celle-ci : Eleanor. Sa très chère amie qui lui avait terriblement manqué malgré les petites retrouvailles de temps à autre lorsqu'elle travaillait. Voir Eleanor et son sourire la remettrait vite sur pied. Cela faisait plus d'une demi année que l'accident était arrivé, elle devait passer à autre chose. Elle imagina ce qu'allait donner la colocation et hâta le pas. Ludzia traversa l'aile universitaire et monta sa valise en haut des marches avec un leviosa qui, finalement, porta la malle jusqu'à la porte de la chambre. Elle fouilla dans son sac et en sortit les clés. Elle était venue tôt, car sa colocataire n'avait pas encore de quoi déverrouiller la porte. La jeune sorcière entra, posa son bagage au pied de l'un des lits et s'allongea sur celui-ci. Son regard fouilla la salle à la recherche du moindre détail. C'était simple mais terriblement confortable et c'est tout ce qui lui importait. Sa bonne conscience lui disait de ranger ses affaires mais cette dernière fut rapidement bâillonnée par la flegme. Trois bruits sourds résonnèrent et l'extirpèrent de ses pensées. Elle se leva en souriant, ça ne pouvait être qu'Eleanor. Un sac vola à travers la porte, aussitôt suivit de la blonde en extase qui l'assaillit brusquement. Gênée et ne sachant que faire, elle rendit maladroitement l'étreinte à son amie.

-  Coloooooooooooooooooooc ! On est coloc ! résonna dans la salle et le couloir en faisant fondre ses tympans.

Elle ne put s'empêcher de sourire, peu importait ses tympans et son espace vitale de sécurité - zone de "câlin = danger" : le bonheur de la revoir était trop grand. Elle se sentit plus légère d'un seul coup.

- Ça fait tellement longtemps ! Tu vas bien ?  Tu m'avais manqué, blond-ass !

Code by Joy


Dernière édition par Ludzia E. Oswald le Jeu 27 Juil - 12:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Getting back to basics (pv Ludzia)   Mer 14 Juin - 22:40

La joie que ressentait Eleanor à cet instant jaillissait partout de son corps. Si on pouvait voir les auras, la sienne aurait été absolument éblouissante. Son sourire rayonnait, son cœur battait à la chamade et son étreinte envers son amie était intense et authentique. Elle se résolut néanmoins à la lâcher, en sachant très bien que Ludzia n’était pas la personne la plus tactile du monde. Toute cette angoisse qu’elle avait quittée à la maison avait maintenant disparue, autant grâce à cet endroit magique qu’était Poudlard que grâce à la présence de cette personne qui lui était si chère.

- Ça fait tellement longtemps ! Tu vas bien ?  Tu m'avais manqué, blond-ass !

Toute excitée, Eleanor hocha la tête et trépigna. Il était vrai que les deux jeunes femmes n’avaient pas pu se voir très souvent lorsque l’ex-Poufsouffle travaillait encore. Leurs horaires ne coïncidaient pas du tout et elles avaient eu de la peine à se fixer des rendez-vous. Malgré tout, elles s’envoyaient des lettres, tenaient parfois de longues conversations via le réseau de cheminée et essayaient de se voir une fois au minimum tous les deux mois. Bien que la blonde ait décidée seule de reprendre des études au château, le fait que son petit corbeau soit au même endroit était un avantage non négligeable.

- Beaucoup trop longtemps, oui ! Je vais bien. C’était difficile de quitter mes parents qui s’inquiètent, mais ça va.

La sorcière marqua une pause. D’un accord tacite, les deux amies avaient pour loi de ne pas se mentir sur leurs émotions, sur ce qu’elles ressentaient. Ce n’était pas difficile pour Eleanor d’honorer ce contrat, elle qui était très spontanée et parvenait sans peine, une fois qu’elle avait confiance en son interlocuteur, à s’ouvrir sur ses sentiments. D’un simple coup d’œil et sans avoir besoin de la détailler, elle remarqua que Ludzia n’avait pas bonne mine et que quelque chose n’allait pas. Outre ses yeux gonflés et son air fatigué, elle semblait éteinte. Bien qu’elle sache pertinemment quelle était la cause de cette mauvaise mine, elle observa un instant sa nouvelle colocataire et se décida à lui retourner la question.

- Et toi ma Lulu ? Comment tu te sens ? L’été n’a pas dû être des plus simple.

Son regard azur plein de compassion ne comportait par contre aucune trace d’apitoiement. Elle n’émettait aucun jugement sur les réactions ou sur la vie de son amie qui s’était confiée à elle après la mort tragique et violente de son oncle. Chaque jour, elle avait une pensée pour cet abominable événement qui avait terni à tout jamais la petite part d’innocence qui subsistait chez Ludzia, et qui l’avait aussi affectée elle-même. La vie n’était plus la même quand quelque chose d’aussi grave venait l’ébrécher.

Un sourire malicieux apparut tout à coup sur les lèvres de la Snake Wand qui sortit sa baguette. Elle avait une idée pour remonter le moral de sa nouvelle coloc. Elle pointa l’outil magique sur son sac en marmonnant une formule, et il s’ouvrit brusquement. Puis, dans un sortilège d’attraction informulé, elle attira une minuscule balle sombre vers elle. Elle la tendit à Ludzia.

- Pour toi. Cadeau d’emménagement ! Caresse-là tout doucement.

Elle avait trouvé ce présent dans une petite boutique proche de celle où elle travaillait, qui vendait d’innombrables gadgets magiques en tout genre. C’était en farfouillant avec plaisir comme à son habitude dans ce bric à brac phénoménal qu’elle avait trouvé cet objet, et immédiatement décidé de l’acheter à Ludzia. Lorsque l’on caressait la balle, un minuscule corbeau déployait ses ailes sombres pour aller s’envoler dans la pièce et se percher quelque part. Il arrivait même qu’il se mette à coasser, parfois bruyamment, parfois faiblement. Le vendeur lui avait dit que bien que ces oiseaux étaient souvent vus comme de mauvaise augure, celui-ci était un protecteur qui prévenait lorsqu’il y avait du danger et s’exprimait doucement lorsque l’environnement était sain. Il fallait l’avouer, Eleanor avait hâte de voir la réaction de son amie lorsqu’elle le découvrirait.
Revenir en haut Aller en bas
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 171
Points RP : 910
Localisation : Poudlard

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Getting back to basics (pv Ludzia)   Jeu 22 Juin - 13:52




Getting back to basics

Pv Eleanor Brandstone

Samedi 29 août 2020

Une étrange oppression comprimait mes poumons. Peut-être dû aux bras trop affectueux d'Eleanor ou à la joie que je ne pouvais exprimer et qui grandissait de seconde en seconde. J'avais l'impression que notre dernière rencontre datait du siècle précédent. Enfin, elle relâcha l'étreinte et je revis ces yeux de jade assombris par de légère valises violacées. Cet été avait du être difficile pour elle avec tous les évènements mondiaux qui avaient bouleversé l'ordre en quelques heures seulement. Ses parents moldus devaient être terriblement inquiets, et la connaissant, Eleanor, aussi, était touché par le trouble de ses géniteurs. Je la comprenais parfaitement mais ils ne risquaient rien et c'était le principal. J'avais voulu lui demander des nouvelles, lui dire que tout ira bien. Cependant, je n'ai aucune idée de la manière et le moment où je pourrais le lui annoncer. Elle le savait sans doute et je la surveillerais. Comme toujours. Elle hocha la tête, surexcitée.

- Beaucoup trop longtemps, oui ! Je vais bien. C’était difficile de quitter mes parents qui s’inquiètent, mais ça va.

J'avais vu juste. Bon, maintenant il ne restait plus qu'à la rassurer puisque le sujet est lancé. Et à sourire. Un sourire réconfortant. Ça ne devait pas être très compliqué.

- Ne t'inquiètes pas pour eux, ils ne risquent rien. C'est le principal. Dis-je dans un sourire qui, finalement donnait l'impression que mes joues s'étaient bloqués vers l'arrière.

J'avais loupé mon coup. Je soupirais et j'espérais que cette tentative désespérée n'avait pas été inutile même si c'est seulement pour se moquer de mon incompétence à sourire. Pour être ironique, je n'avais aucun problème à montrer les dents. Mais pour les véritables sentiments, c'était différent.

- Et toi ma Lulu ? Comment tu te sens ? L’été n’a pas dû être des plus simple.

- J'ai eu peur de laisser mon père seul à la maison puisqu'il ne la jamais été. Mais... Ça ira. Ai-je rajouté en essayant de me rassurer Cette année scolaire va être géniale. Je suis heureuse de te revoir !

Son sourire compatissant me rassura au sujet de mon père. Je savais que tout irait bien. Un rictus malin se dessina sur les lèvres d'Eleanor. Sa baguette entre ses doigts fins attira une petite sphère noire qu'elle me tendit.

- Pour toi. Cadeau d’emménagement ! Caresse-là tout doucement

Je frôla doucement la surface et la sphère se métamorphosa en un petit corbeau. Des ailes ébènes s'étirèrent laissant sortir une petit crâne et un bec fin. Il s'envola dans la pièce et se posa sur le rebord du lit. La petite tête sombre observait les alentours sous mon regard ébaubi et envouté.

- C'est ... splendide. Je l'adore, merci. Balbutiais-je

Le souvenir de ma visite à Pré-au-Lard me revint soudainement. La vitrine de Dogweed and Deathcap me faisait de l'œil, notamment une jeune pousse de figuier d'Abyssinie me rappelant les cours de botanique de deuxième année. Ses feuilles ayant des propriétés médicinales magiques, le souvenir de la Snake Wand me revint immédiatement. Nous allions bientôt emménager dans la même colocation, et la chambre devrait bien être un peu égayer. J'ouvris ma malle et en sortit un petit paquet entouré des pages de La Gazette de la semaine pour le protéger. Je le lui confia en jetant un petit regard au corbeau qui était partit sur l'un des bureaux. J'espérais que ça lui plairait et que ça lui serait utile.

Code by Joy


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Getting back to basics (pv Ludzia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PANERAI : back to basics !!!
» Back to malawi - retour aux m'bunas dans 360l
» Back to nature
» harnais X back + manteau à vendre
» black back x pastel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Aile Universitaire :: Étages :: Internat-