Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 That doesn't belong in a museum • Rhiannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 6
Points RP : 168

MessageSujet: That doesn't belong in a museum • Rhiannon   Mar 6 Juin - 23:21




that doesn't belong in a museum

mercredi 2 septembre 2020 - Edinburgh, Scotland

I. The Sun, the Moon and in between.
Celui que l'on nommait le Courtois dans certains cercles, avait eu vent d'une exposition aux divers intervenants en la cité qui gouvernait les lands d'Écosse depuis cinq siècles. Rien de tel pour entamer sa dernière année en HARS. Il y avait de cela, mais également l'identité d'un des intervenants l'avait motivé à rejoindre l'assemblée qui grouillait devant le Musée National d'Écosse. En effet, un des professeurs y donnait une conférence : c'était l'occasion d'entendre cet illustre personnage professer.

Il était vrai que depuis la première année, Roan n'avait eu aucun moyen d'assister à l'un des précieux cours dispensés par l'illustre intervenant. L'instructeur était toujours absent ou ses heures de cours déplacées. Au début, le blond pensait à un stratagème du magister pour n'instruire que les plus assidus, mais il finit par trouver ce mode opératoire fort déplaisant. Si bien qu'il était bien décidé à coincer ledit enseignant après son intervention.

Plus facile à dire qu'à faire. Quand bien même, il était excédé par ce jeu de cache-cache auquel semblait s'adonner le cygne sombre, le blond de bruyère ne se voyait tout de même pas houspiller quelqu'un qu'il admirait malgré tout. Ce manque de détermination l'agaçait parfois. Toujours était-il qu'il était assez pressé d'assister à cet exposition ; fierté personnelle ou orgueil familial, ses parents n'étaient pas étrangers à l'acquisition de certaines pièces en exposition, même si la plupart provenaient de collections privées.

Quel était le thème de cet exposition ? L'un des cas les plus fascinant de la médicomagie représenté à travers les âges : la lycanthropie. Même si la société sorcière avait eu tendance à agir comme les moldus avec les pestiférés, lui n'était pas de ceux qui redoutait les lycans. Du moins, sur le papier. Après tout, il n'avait pas eu l'occasion d'en rencontrer en griffe et en poil.

Pourtant, c'était un thème figuratif récurant ; ayant ses racines dans les sociétés primitives sorcières, qui, autrefois assimilait cet état à une élévation du sorcier. Ce, avant que le courant sang-pur ne soit devenu un contre-argument des suites des différents massacres et de l'exécution de la moitié de la population lycanthrope d'Europe carolingienne en 800. Enfin, c'est ce que disait le fascicule de présentation des divers intervenants que Roan relisait pour la vingt-sixième fois ? L'ouverture de l'exposition avait du retard. Il aurait du en profiter pour visiter à nouveau le château plutôt que de se presser à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 99
Points RP : 201

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: That doesn't belong in a museum • Rhiannon   Ven 9 Juin - 21:52

L'implacable crachin souffletait les toits d'Edimbourg depuis des heures. A la lueur ambrée des réverbères, froid et mesquin, il s'abattait en longs filigranes orangés avant que d'être dévoré par la pénombre avide qu'une Lune hagarde peinait à dissiper. Elle était pourtant ronde et bénie d'être pleine, mais les reflets trop blêmes dont elle griffait ça et là les pavés trempaient la capitale d'une aura inquiétante. A l'ombre sépulcrale des mausolées de Greyfriars Churchyard, pas un d'entre eux ne trahit la présence d'une silhouette drapée de floue, jaillissant à l'orée d'un portail ancestral ; et les onze coups, sonores, qui ébranlèrent les tombes captives de lierre humide, dissimulèrent dans leur écho le craquement sonore de son transplanage.

En ces temps troubles et par simple mesure de précaution, la jeune sorcière avait pris soin de  noyer le bruit de son arrivée au son des cloches de Greyfriars - et de parer son corps entier de transparence en usant de Désillusion. Décochant en informulé la prudence nécessaire d'un vaste Hominum Revelio, Rhiannon ne leva l'enchantement qui la voilait aux regards importuns qu'une fois certaine qu'il n'en vagabondait aucun au hasard de la rue. Sitôt qu'elle sentit le sort se dissoudre, et comme un filet bienvenu d'eau chaude dévaler sa silhouette menue, elle rangea précieusement sa baguette dans les poches magiquement approfondies de sa capeline.

Une brise en souleva les pans d'encre tandis qu'elle faisait volte-face, arpentant rues et dévalant venelles, ne laissant pour vestige de son passage dans les tortueux mystères d'Edimbourg que les éclaboussures au creux de flaques qu'elle dérangeait à l'impatience de ses bottines. Tout autour d'elle voltigeaient des silhouettes auxquelles elle ne prêtait nulle attention, amateurs de frisson suivant le parapluie d'un guide qui leur contait les sinistres légendes hantant la ville au coeur, peuple du quotidien qui se hâtait vers la chaleur de quelque taverne accueillante pour oublier la méchante petite pluie qui glaçait jusqu'aux moindres impasses.

Mouchetée de pluie comme de tâches de rousseur, Rhiannon parvint finalement aux portes convoitées du Musée Sorcier d'Edimbourg, en capturant d'un œil trop amoureux pour n'être pas celui d'une passionnée les gravures chantournées qui en ornaient les vantaux colossaux. Combien de fois déjà avait-elle franchi la lisière de ces battants sans trop savoir quelle merveille l'attendait au détour du musée ? Elle en savait pourtant jusqu'au moindre détail, connaissait les détours que d'autres moins ardents n'auraient pas emprunté, mais le Musée avait toujours pour elle quelque trésor recelé au détour d'une cimaise qu'elle n'aurait jamais soupçonnée.

Et Swann Poldark n'y était jamais étranger.

Quoique le conservateur en chef du musée d'Edimbourg se targue d'être l'initiateur de l'obscure conférence, Rhiannon ne tenait pour vraie qu'une seule et unique vérité ; Poldark, nébuleux humaniste insaisissable au commun des mortels et chercheur désarmant d'intelligence, mussait son nom derrière chacune des plus brillantes initiatives du musée. Mais il n'était pas homme de gloire, et ne nourrissait le gouffre de son ambition qu'à l'insatiable soif de connaissances qui tempêtait toujours en lui, ardente, inassouvie - comme celle de sa plus proche disciple. Tandis qu'elle dégrafait l'attache qui jusque là maintenait sagement sa capeline, Rhiannon se fraya un chemin dans la foule déjà abondante que la salle accueillait. Le ruban gris qui ceignait ses cheveux perdait ses méandres soyeux dans le roux sombre d'une chevelure qu'elle avait relevée, pour laisser ses iris s'emparer à leur guise des oeuvres d'art mises à l'honneur ce soir. Du bout de lèvres qu'elle avait juste ombrées d'une touche de rouge, l'historienne immisçait la fraîcheur de sa vingtaine au beau milieu de vieux amateurs qui ne comprenaient de l'art que le prix qu'y fixaient les enchères.

Pestant intérieurement contre l'absence d'Ambrose, Rhiannon jetait ça et là quelques regards inquisiteurs, sachant pertinemment que Swann Poldark observait le rassemblement depuis quelque recoin secret en attendant que sonne l'heure attendue de son intervention. Le musée de Dante et Virgile McRae, deux frères dont l'un seulement avait été élu sorcier, recelait des cachettes que seuls certains aventuriers en perdition pouvaient connaître. Pourtant, la sorcière délaissa bien vite la recherche de son mentor pour lui préférer l'observation experte des oeuvres d'art qui invoquaient au gré de la salle la menace lycanthrope. Mais il y avait là, cheveux blonds et moue grave, une statue trop humaine pour n'être pas de chair... et qu'elle reconnaissait pour avoir partagé plusieurs années d'études avec. Elle s'approcha, à pas de loup, à pas de chat, la pluie dans ses cheveux constellée par la flamme du lustre immense qui éclairait les lieux.

"Le professeur Poldark ne devrait plus tarder", glissa-t-elle en un demi sourire sibyllin à Roan, émergeant d'une absence de presque trois années.

La lueur dans ses yeux trahissait malgré elle l'excitation qu'elle n'avait jamais pu retenir lors d'événements initiés par son mentor - et, forte des expériences et des rencontres qu'elle collectionnait au sein d'Edimbourg depuis deux ans, Rhiannon arqua un sourcil envers son ancien camarade avec une assurance que les années lui avaient conférées.

_________________
In my veins
Code by Joy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 6
Points RP : 168

MessageSujet: Re: That doesn't belong in a museum • Rhiannon   Sam 24 Juin - 14:15




that doesn't belong in a museum

mercredi 2 septembre 2020 - Edinburgh, Scotland

II. What lies under the stars.
Des boucles ambrées, trempées dans un late afternoon tea aux saveurs d'écorces d'orange et d'asclépiade, un enthousiasme ponctuant une respiration passionnée. Révélation d'hui en la présente amie d'hier. Elle était toute autre, plus guerrière que dans ses souvenirs. Aguerrie était le mot. En réponse à l'articulation de la saillie acajou, un étirement amusé vu le jour au coin de sa bouche. Loin d'être des demi-vérités, les sourires du blond n'étaient jamais pleinement consommés.

"Il serait amusant, que pour une fois, cela soit vrai", souffla-t-il avec un clin d'œil à Rhiannon. La dérision n'était pas un apanage des deux lettrés, pourtant, il n'avait pas été rare qu'ils s'y adonnent quand l'occasion se présentait.

Lorsque la multitude de personnes présentes se fit monde et que le monde se fit foule. Roan eut la certitude qu'elle disait vrai. Si bien, qu'il ne put s'empêcher d'ajouter : "C'est donc en ton nouveau fief que tu le retenais prisonnier. Mademoiselle Gray, ne vous a-t-on jamais appris à partager ?"

Même si la communication avait été moindre, voire, inexistante entre eux durant ces deux années. Roan avait eut vent de l'avancée de la rousse en qualité d'historienne de la magie. Il devait l'admettre, c'était assez impressionnant. Un soupçon vint s'immiscer dans ses pensées, qu'il préféra ignorer pour le moment. D'autant plus qu'il venait de remarquer une bien étrange pièce parmi toutes celles exposées en cette lycanthropique collection.

Un tableau. Un tableau pauvrement exécuté s'il pouvait se permettre. Une huile sur toile circa XVIIe. Le peintre ne devait pas être doué pour le broyage de pigments, de nombreuses aspérités perlaient la toile. À moins que ce ne soit le manque de précautions prises pour le maintenir en état. Il n'était pas rare que des toiles sorcières se retrouvent entre des mains moldues et souffre d'un environnement non-magique, altérant la qualité des sorts de préservation. Ça et un mauvais enchantement de base n'aidant en rien.

A contrario, le cadre était outrageusement stylisé. Baroque même, une insulte au rococo de par ses volutes délaissant le si délicat contraste pour une dérangeante symétrie argentée. L'on pourrait croire à un ajout postérieur, ou une tentative de rendre l'objet intéressant. Cette pièce était décalée, et  Roan finit par comprendre ce qui n'allait pas. Les aspérités, n'étaient pas des pigments mal traités, mais du sang caillé. Ce n'était pas une peinture à l'huile, mais une peinture au sang. Et le cadre ? Des os retravaillés, sculptés, teintés, peints et assemblés autour de cette toile désormais lugubre. Un air franchement inquiet s'installa sur le visage du blond.

Il détourna rapidement le regard, pour planter le sien, interloqué, dans celui de la rousse à ses côtés. Il balaya la salle avec hâte avant de retourner à l'insoutenable peinture.

"... Est-ce vraiment ce que je crois ?" demanda-t-il à son tandem, bien plus érudit sur les peintures et autres pratiques picturales qu'il ne l'était.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

That doesn't belong in a museum • Rhiannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lepibase 2.0 et Museum 3.0
» Omega Museum Collection : Racend Timer Chronograph
» News : Movado Red Label Museum Calendomatic
» museum d'histoire naturelle paris
» Omega Museum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Monde Magique :: Autres Lieux-