Forum RPG sur l'univers Harry Potter, 20 ans plus tard.
 

Partagez | 
 

 Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 227
Points RP : 772

ID
Âge: 20 piges
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Jeu 25 Mai - 1:47



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Aristide




«  FUCKEEEEEEEEEEEEEEERS !!! »

S’époumonait un grand dadais à la démarche titubante, un énorme sac de voyage harnaché sur des épaules trop frêles pour le porter. Il froissait un papier parcheminé dans ses mains malhabiles, s’aventurant au gré de ses pas hésitants dans les rues de Londres. Un pas en avant, pour deux pas en arrière. Deux pas en avant pour un pas en arrière. Ce n’était cependant pas le poids de sa charge qui lui faisait danser la Cucaracha, mais plutôt les trop nombreuses pintes de bieraubeurres qu’il avait sifflé au chaudron baveur une demi-heure plus tôt.
Il s’arrêta, tanguant dangereusement près d’une bouche d’égout, une cigarette éteinte aux lèvres. Ses yeux verts opalescents étaient mi-clos. Sa vue trouble, son haleine chaude, aux relents amers de bière. Ses boucles étaient en désordre et ses joues colorées d’un rouge envahissant. Ce n’était pas un jour glorieux. Oh non.
Il tenta de déplier le papier qu’il malmenait au creux de ses mains nerveuses depuis sa sortie du bar comme pour rappeler à sa mémoire ce qui l’avait conduit là.

« Suite aux débordements occasionnés par votre écart de conduite et à la plainte d’un étudiant de Poudlard et de sa famille, la direction ne peut toujours pas accéder à votre requête. L’accès aux dortoirs de l’aile universitaire vous est formellement interdit ainsi que certaines commodités réservées aux internes de second cycle. Pour plus de renseignements veuillez vous entretenir avec le bureau des étudiants lors de votre rentrée à Poudlard.

Veuillez agréer, Monsieur Howard, à l’expression de nos salutations distinguées
»

« Salutations distin...chier ! Grmblgrmbl… HANNABEEF ! SAUVE MOI ! » hurlait-il, levant soudain ses bras malingres au ciel dans un geste précipité et mal contrôlé qui lui fit perdre l’équilibre fragile qu’il maintenait avec difficulté. Il bascula en arrière dans une lenteur propre aux gens cuités, son bagage amortissant quelque peu sa chute.
De toute façon ses sensations étaient inhibées par le trop plein d’alcool, il roula mollement sur lui même. Se relever était une tache complexe. Tête contre terre, postérieur levé, son énorme sac écrasant sa nuque, Aristide ressemblait à un escargot drogué. Sa joue frottait horizontalement l’asphalte alors qu’il poussait sur ses grandes jambes pour se donner une impulsion. Résultats des courses, il se retrouva allongé de tout son long au beau milieu d’un trottoir.
Finalement, et malgré les apparences, qu’est-ce que ce bitume humide et froid était confortable ! Un mégot en guise d’oreiller, notre Purple Swan s’endormit comme un bébé.

«  Mec ! Ça va ?» Un homme trapu à la barbe épaisse s’était approché, accompagné d’une femme à l'expression goguenarde. Touchant du bout de sa chaussure le corps inanimé de notre grand dadais bituré et allongé par terre, les deux protagonistes s’échangèrent un regard entendu. Alors que la femme gardait un oeil sur la rue l’autre se baissait pour lui faire les poches.

« Mec ? T’es arraché ! Reste pas là ! » Se "souciait"-il, tout en palpant consciencieusement le corps du sorcier. L’inspection fut malheureusement infructueuse. Si ce n’est quelques gnomes au poivre collés ensemble, le contenu des poches de notre soulard était pauvre. « Eh ! Vise un peu ça ! » L’homme trapu attira l’attention de sa complice sur un objet curieux. Une longue baguette en bois d’environ 30 centimètres…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 221
Points RP : 774
Localisation : London

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Mer 31 Mai - 23:29



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae



La soirée avait été fructueuse... En un sens. Après moults whisky pur feu, et fous-rires engendrés par les différents gages qu'ils se lançaient au bar, Shae et Logan, enivrés, bras dessus, bras dessous, déambulaient dans les rues d'un Londres de nuit, heureux comme pas possible d'être en vie. Enfin, ça, c'était surtout pour Shae. Les cauchemars, si ils ne perdaient pas en intensité, s'espaçaient déjà peu à peu. Elle retrouvait le goût de la vie à chaque fois qu'elle finissait ivre ou défoncée, les deux à la fois semblant être la combinaison gagnante et parfaite. Ne titubant pas encore - elle commençait à développer une sacré résistance - les deux comparses se tenaient l'un à l'autre, déambulant au hasard sans pour autant prendre le chemin de l'appartement pour l'instant.

Un bruit de voix attira leur attention, bien vite, et Shae tira un Logan déphasé, curieuse et trop saoule pour s'imaginer un quelconque danger.

- Viens, on va voir !

Une forme étendue sur le sol, dont deux personnes penchées semblaient prendre soin... Sauf qu'ils tenaient une baguette à la main. Shae sentit le sang quitter son visage et elle s'élança, lâchant brusquement le bras de Logan pour gueuler d'une voix rauque, le visage fermé et menaçant.

- Hé vous ! Lâchez ça et cassez vous bande de pignoufs !

L'homme, surpris, lâcha la baguette qui laissa échapper quelques étincelles de mécontentement, tirant une expression stupéfaite et apeurée aux deux moldus, visiblement mal intentionnés. La vision de Shae, petite, mais impressionnante, avec sa voix rauque, son visage dur et son impressionnante cicatrice ne dut pas les rassurer, puisqu'ils décidèrent de ne pas insister et firent demi-tour en grommelant. Inconsciente que Logan avait sûrement du jouer des muscles dans son dos pour contribuer à cette fuite rapide, Shae s'empara de la baguette avec une impression de la connaitre, et se pencha sur le type mort au sol.

- Hé !

Elle le secoua sans ménagement, jusqu'à ce que la reconnaissance la frappe et qu'un cri horrifié s'échappe de sa gorge. Par le caleçon souillé de Merlin !! C'était... Aristide ! Un flot de souvenirs l'envahit tandis qu'elle se souvenait avec une gêne immense de l'énorme béguin qu'elle avait eu pour lui en sixième année, et du plus gênant rendez-vous de sa vie, conclut par l'attaque d'un esprit frappeur taré et d'un baiser pour le moins... inattendu. Pour s'en souvenir, ça, elle n'était pas prête de l'oublier ! Mais que faisait cet empaffé, cet aristocrate hautain et toujours précieux qu'était Aristide, étendu dans une flaque le long du trottoir Londonien ? Se penchant pour le secouer sans ménagement, elle sortit de sa poche une fiole de piment de cayenne et lui en déposa une pincée dans les narines. Voilà qui devrait faire l'affaire pour le sortir de son sommeil d'ivrogne.

Elle se redressa en attendant que le produit fasse son petit effet, jetant un regard perplexe à son colocataire, les mains sur les hanches.

- Tu vois qui c'est ? Aristide Howard, un Serpentard de notre année. Sale type. Mais pas méchant, enfin, pas vraiment, juste... désagréable.

Elle dissimula ses joues rougissantes sous un air maussade et se pencha de nouveau sur Aristide, lui criant dans les oreilles.

- EH HO MATELOT DEBOUT OU JE VOLE TA VIRGINITE !

La délicatesse légendaire de Shae Viridian, vivez la ou ne la croyez pas.

_________________
HURRICANE
© FRIMELDA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 91
Points RP : 413

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Ven 2 Juin - 3:37

La soirée c’était achevée sur une note très plaisante. Après un nombre de verres de Whisky Pur-Feu dont Logan ne parvenait plus à se souvenir, lui et sa meilleure colocataire Shae avaient quitté le Gobelin Ivre plongés dans une allégresse qu’ils ne devaient à aucun autre sortilège que l’influence magique des spiritueux.
Bras dessus bras dessous, les deux comparses serpentaient le long d’une rue animée de la capitale. Un sourire béat squattait le visage du sorcier tandis que lui comme Shae échangeaient blagues, anecdotes et délires au gré de leur conversation qui n’avait semble-t-il de sens que pour eux.

Logan était bien. Une sensation de légèreté lui donnait l’impression de glisser sur le béton du trottoir comme s’il avait été aussi volatile qu’un fantôme, et quelques parties de son corps, notamment son visage, s’engourdissaient petit à petit. De plus, la douce brise estivale qui soufflotait offrait à la peau du jeune homme une douce caresse qu’il ne comptait pas quitter de sitôt.

Aussi, d’un commun accord qu’ils n’avaient pas eu besoin d’exprimer de vive voix, les deux camarades s’étaient lancés dans une promenade nocturne à travers les rues encore vivantes de Londres, peu attentifs aux regards tantôt réprobateurs, tantôt hilares des passants qui apercevaient le dessin vulgaire qui ornait le front du grand brun, qui n’était que l’un des nombreux témoins des gages que les deux fêtards s’étaient donnés.

Au moment de passer par Charing Cross Road, Shae engagea le duo dans une ruelle adjacente. Logan fit à peine attention à la raison qui l’avait conduite à leur faire emprunter ce passage, trop occupé à essayer de déchiffrer les titres des pièces qui se produisaient dans l’un des multiples théâtres du quartier - même s’il ne comptait en voir aucune. Lorsque son esprit se recentra sur la direction qu’ils prenaient, le sorcier réalisa que Shae avait quitté leur étreinte pour montrer l’étendue de ses capacités en termes de nombre de décibels à un gars trapu accompagné d'une femme à laquelle il n'accorda aucun regard.

Le regard du jeune homme se posa sur la silhouette qui reposait au sol, accompagnée de ce qui semblait être un immense sac à dos. Logan ne reprit cependant ses esprits que quand il vit une baguette heurter le sol et illuminer brièvement et faiblement la ruelle en une gerbe d’étincelles. De la magie associée à ce qu’il semblait être des Moldus. Tout cela ne pouvait que mal finir. Logan s’approcha un peu, pour rester légèrement derrière Shae, et croisa les bras en gonflant son torse.

Il haussa le menton en fronçant les sourcils afin de paraître intimidant. Il ne faisait aucun doute cependant que l’allure de Shae suffisait à elle seule à faire le plus gros du boulot. Alors que les deux Moldus semblaient décidés à ne pas rester plus longtemps, Logan vérifia d’un coup d’oeil par dessus son épaule que personne depuis l’artère qu’ils avaient quittée quelques instants plus tôt ne pouvait remarquer ce qu’il se passait de leur côté, et fit de même en vérifiant rapidement que les fenêtres des bâtiments ne trahissaient pas la présence d’un quelconque observateur.

Discrètement, il sortit sa baguette et lança silencieusement deux sortilèges d’Amnésie mineurs, uniquement destinés à effacer un quelconque souvenir concernant ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à une baguette magique.
Par les temps qui courent, on sait jamais” se justifia nonchalamment Logan une fois parvenu à la hauteur de Shae.

La perspective d’un risque d’infraction au Code International du Secret Magique, même minime, avait suffit pour rendre à Logan le gros de ses capacités cognitives normales. Il observa les deux Moldus disparaître au tournant comme si de rien n’était, espérant qu’il n’y avait plus danger d’être découverts, puis reporta son attention sur Shae, qui s’affairait à lui déposer de la poudre de piment de Cayenne dans le nez, à sa grande stupéfaction.
Tu vois qui c'est ? Aristide Howard, un Serpentard de notre année. Sale type. Mais pas méchant, enfin, pas vraiment, juste... désagréable.

Alors qu’il allait lui répondre qu’il n’était pas sûr de s’en souvenir, il fut interrompu par une autre envolée de sa colocataire dans les décibels.
EH HO MATELOT DEBOUT OU JE VOLE TA VIRGINITE !

Logan imposa ses mains en signe d’apaisement tout en annonçant :
Wooookay ! Non, tu ne vas pas faire ça, mais on peut pas rester ici plus longtemps. Mieux vaut pas traîner.

Il redressa l’ivrogne qu’il délesta de son sac qu’il jetta sur ses propres épaules.
On est qu’à quelques rues de l’appart’, mieux vaut pas tenter de transplaner, pour son bien comme pour le nôtre. Tu peux m’aider ?

Il souleva le jeune homme et passa l’un de ses bras autour de son coup. Le mieux qu’ils pouvaient faire, c’était le traîner jusqu’à chez eux où ils pourraient lui administrer un remontant.

_________________
"The truth. It is a beautiful and terrible thing, and should therefore be treated with caution."
Albus Dumbledore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 227
Points RP : 772

ID
Âge: 20 piges
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Sam 10 Juin - 18:47



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae



Une sensation désagréable lui picotait les narines. Tel un feu de foret qui se répand progressivement, son conduit nasal s’embrasait gentiment. L’extirpant à moitié du pays des songes, ou plutôt de son coma éthylique. Grimaçant, grommelant, sa tête était lourde, trop lourde. Sa conscience lui revenant peu à peu pour analyser le mal qui le malmenait, mais son corps lui ne réagissait toujours pas. il était comme coincé dans l’entre deux mondes.

- EH HO MATELOT DEBOUT OU JE VOLE TA VIRGINITE !

Cette voix. Rassemblant des efforts colossaux pour ouvrir ses paupières de 300 kilos. Aristide cru apercevoir la silhouette floue de quelqu’un qui ne lui était pas inconnu. Les contours de cette ombre imposante se précisaient à mesure qu’il se concentrait pour faire le point. Une deuxième voix masculine répondit à la première, le distrayant de son analyse

“Wooookay ! Non, tu ne vas pas faire ça, mais on peut pas rester ici plus longtemps. Mieux vaut pas traîner.”

Sa tête tournait péniblement et n’arrangeait en rien sa tentative de retour à la réalité. Ou était-il ? Qui étaient ces gens ? Qu’est-ce qu’ils lui voulaient ? Lorsqu’il se sentit délesté du poids de son sac une peur panique le saisit. On était en train de le dépouiller ! Lorsqu’on le souleva, son estomac fit de même. La gerbe aux bords des lèvres, il rassembla ses forces d’asticot. Un instinct de survie propre aux personnes ivres lui permit de se débattre en envoyant un coup de poing bien placé au visage de celui qui lui agrippait le bras.

«  LACHEZ MWA ! VOUS N’AUREZ PAS MES ORGANES ! MOLDU DE TA RACE ! »

Improvisant une pose de quelqu’un qui maitrise le drunkenmaster kung fu, il donna quelques coups dans le vide en guise d’avertissement. Il titubait tellement que rester debout devenait quelque chose de paranormal. Détaillant ses deux assaillants d’un air de défi peu crédible. Il réalisa que ce qu’il avait pris pour une homme était en réalité une petite blonde à la tignasse improbable et au visage barré d’une cicatrice effrayante. Un grand gaillard aux épaules bien faites, un dessin de phallus sur le front se touchait le menton juste à côté d’elle. Son cerveau fit enfin le lien. Excepté la cicatrice, elle ressemblait en tout point à Sha...
C’est alors que, mettant un terme à sa lucidité fugace, des remontées acides l’assaillirent. Se recroquevillant sur lui même brusquement, plié en deux il vomit. Et vomit encore. Les spasmes de son estomac ne le laissaient plus respirer. Un torrent de bile mêlée à de nombreux gnomes aux poivres qui avaient apparemment été avalés tout rond vinrent colorer le trottoir maussade et gris de la rue. Il sentit une main lui frapper le dos à plusieurs reprises. Ce qui pour tout vous dire n’arrangeait en rien sa misère. D’un geste maladroit du bras, il chercha à repousser ce bon samaritain. Il vomit une dernière fois, crachant les nombreux morceaux qui restaient collés a son palais brulant et entre ses dents abimées. S’essuyant la bouche d’un revers de manche, il releva fébrilement la tête. Observant à travers ses boucles ténèbres qui lui couvraient le visage, le jeune homme qui lui faisait face.

« Toi, j’te reconnais ! » Il pointa Logan d’un doigt accusateur et tremblant.« Ouaiiis ! Mais oui ! T’es l’enfoiré qui collait Fredus comme son ombre !! Suppôt de Satan ! Raclure de Gryffondor ! Résidu d’escalier de… BURP »

Un rôt retentissant le coupa dans son flot d’insultes gratuites. Tant de haine dans un corps si frêle. Il essuya à nouveau sa bouche d’un revers de manche avant de lever les bras au ciel et de crier comme un putois.« OHÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ OHÉÉÉÉÉÉ À L’AIDE ! ON M’ASSASSINE !! » Il sentit alors une douleur foudroyante le paralyser avant de s’effondrer comme une masse, inconscient sur le bitume.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 221
Points RP : 774
Localisation : London

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Dim 11 Juin - 4:00



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae


Une Shae-Saoule, c'est comme un Pokémon sauvage. Imprévisible, têtue, et sans délicatesse, la jeune femme se sentait d'humeur jouasse. Retrouver son ancien béguin de Poudlard dans un piteux état réveillait en elle un soulagement presque coupable. Elle n'était pas celle qui finissait le plus mal. Elle avait des ... amis. Un toit. Une relation amoureuse compliquée et insupportable par moments, mais qui en valait le coup... Elle avait pas mal de choses. Par contre, Aristide... Lui n'avait pas l'air d'avoir grand chose. Son allure démontrait une qualité de vie bien merdique, et son air souffreteux d'ordinaire moins prononcé donnait une dimension presque cadavérique au jeune homme.

L'esprit alcoolisé de l'ancienne Serdaigle voyait là la preuve qu'elle réussissait sa vie bien mieux que son ancien ennemi, et c'était trèèès satisfaisant. Elle ne bougea néanmoins pas d'un iota en le voyant reprendre péniblement conscience - du moins en apparence - et quand Logan tenta de l'aider à se redresser, le portant bien plus qu'à moitié. Elle se contenta d'un sourire entendu.

- Tu rêves, je vais pas m'approcher plus, il a des poux c'est sûr !

Aristide sembla tout d'un coup reprendre conscience et envoya son poing dans le visage de Logan, tirant une exclamation étouffée à Shae, tandis qu'il se débattait en proférant des insanités, tel un asticot épileptique. Parvenu à grand peine à se remettre debout, un éclair de conscience sembla le frapper tandis qu'il la dévisageait, et quand enfin elle crut bon de lui parler, elle fut stoppée net par sa remarquable performance en jet de vomi. Charmant. Un haut le coeur lui tordit le ventre et elle se détourna, une main sur la bouche, nauséeuse. Entre les bruits et l'odeur, le spectacle 4D aurait pu n'être qu'optionnel. Grimaçante, Shae secoua la tête, dégoûtée, attendant qu'il termine avec une moue plus que dégoûtée, jetant des regards de détresse pure à Logan.

- Oh nan mais c'est vraiment dégueulasse là......

Quand enfin Aristide se releva, il se mit à invectiver Logan, la laissant muette. ET ELLE ALORS ? N'avait-elle pas été quelqu'un d'important, de notifiable ? Presque vexée du manque d'attention, elle lui laissa quelques secondes pour faire sa crise d'hystérie, faisant nonchalamment craquer ses jointures. Quand il se mit à hurler qu'il avait besoin d'aide, c'est avec une sollicitude toute particulière qu'elle lui rendit le service de mettre un terme à ses cris d'un coup bien placé dans la nuque, parce que ça lui faisait du bien mentalement, et d'un coup de baguette vengeur parce que c'était tout de même vachement plus efficace. Jetant un regard désabusé à la masse informe qu'il représentait maintenant au sol, elle soupira, nettoyant d'un coup de baguette les derniers résidus puant, et jetant un regard misérable à Logan.

- On va pas le laisser là... Faut l'ramener à l'appart....

Dire que le trajet fut compliqué est un euphémisme. Entre un Logan peu amène, qui n'avait pas tant que ça envie de porter le type qui l'avait gratuitement frappé puis agressé, une Shae nauséeuse et qui n'avait clairement pas la force de soulever ne serait-ce que dix mètres le tas d'os qu'était Aristide, et les ronflements sonores de ce dernier tandis qu'il pionçait tranquillement, l'arrivée à l'appartement leur fit l'effet d'une bénédiction. Aristide fut largué sans ménagement sur le canapé qui faillit presque se réveiller, mais fort heureusement resta paisible. Se trainant jusqu'à son lit, Shae finit par s'étaler dedans, marmonnant un bonne nuit à Logan. Ils gèreraient la situation le lendemain, dans un état un peu plus... convenable dirons nous.

_________________
HURRICANE
© FRIMELDA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 91
Points RP : 413

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Lun 12 Juin - 13:57

S’affairant à parfaire sa prise, Logan entendit à peine la blonde lui répondre par la négative :
Tu rêves, je vais pas m'approcher plus, il a des poux c'est sûr !” disait-elle en ignorant le regard agacé de son colocataire.

Tout d’un coup, le dénommé Aristide Howard s’agita violemment et lança en un soubresaut un coup qui vint atterrir dans la mâchoire du sorcier qui le lâcha et recula de quelques pas en se massant le bas du visage d’un air courroucé. Devant lui, le sorcier saoûl décrivait des mouvements qui ressemblaient vaguement à des prises d’arts martiaux tout en débitant tout un tas d’imbécilités, qui ne parvinrent qu’à parfaire le ridicule de la situation, Logan voyant en Howard une sorte d’épouvantail qui aurait été animé à l’aide de la magie par un sorcier tout aussi bourré que lui.

L’étudiant observa à distance Howard continuer à se balancer sur ses pieds en parvenant - incroyable - à rester debout malgré le taux d’alcoolémie apparemment élevé de l’ancien Serpentard. Il sembla un moment prêt à tomber en avant la tête la première, mais un jet de vomi constellé de gnomes au poivre décolorés assura à Logan que non, c’était juste qu’il s’était plié en deux pour éviter de se salir, préférant ainsi bénir le trottoir de son auguste bile. Logan jeta un regard à la fois interloqué et dégoûté à Shae qui, elle, grimaçait en lâchant une remarque sur le même dégoût que lui inspirait le Serpentard.

Enfin, le flot putride sembla se tarir pour laisser à Howard le temps de se remettre de ses émotions. Ce dernier cracha les quelques résidus qui lui restaient dans la bouche, et releva le visage. A la stupéfaction de Logan, il sembla le reconnaître.
Ouaiiis ! Mais oui ! T’es l’enfoiré qui collait Fredus comme son ombre !!” accusa l’ivrogne en le pointant d’un doigt tremblant.
Attends, quoi ?” s’indigna Logan. La bonne blague ! Jamais il n’avait suivit Fred Laplantus comme un petit chien tout sympa, c’étaient ses “amis” qui restaient à ses côtés ! Il avait même passé le reste de sa cinquième année et sa sixième année à tenter de raisonner la petite amie de Fredus “Je-ne-parle-qu’en-latin-parce-que-je-suis-persuadé-que-ça-plaît-aux-filles-à-fond” Laplantus, Eleanor, pour lui montrer à quel point ce benêt était un idiot fini.

Le pitoyable sorcier continuait à brailler quelques insultes à son encontre quand un ignoble rot l’interrompit. Il inspirait une telle pitié à l’ex-Gryffondor que ce dernier se demandait s’il ne valait pas mieux tout de suite l’emmener à Sainte-Mangouste après lui avoir balancé un Sortilège de Stupéfixion bien placé pour faciliter le déplacement. De toute façon, un tel sortilège aurait été un véritable soulagement pour les oreilles des deux sorciers qui assistaient à cette scène surréaliste où un sorcier saoûl appelait à l’aide dans une ville majoritairement peuplée par des Moldus.

Ce fut cependant Shae qui prit la décision de mettre fin aux hurlements de Howard en lui assénant un coup qui valut un “Ooooh” qui mêlant admiration, amusement, et consterné face à la violence employée par la blonde (les effets de l’alcool reprenaient leur influence sur le métabolisme du sorcier). Howard s’effondra à nouveau sur le sol, inconscient, tandis que Shae remarquait :
On va pas le laisser là... Faut l'ramener à l'appart...

Oh bah tiens ! Quelle riche idée ! C’est pas comme si il lui avait proposé ça quelques minutes plus tôt et qu’elle avait refusé de l’aider ! Vraiment consterné cette fois-ci, Logan tourna lentement la tête, l’expression de son sentiment bien affichée sur son visage, vers la blonde :
Sans. Déconner…” déclara-t-il alors que Shae s’affairait à saisir le bras d’Aristide. Résigné, Logan se saisit de l’autre bras, se méfiant d’un éventuel nouveau réflexe défensif.

Le trajet fut assez éprouvant. Ils habitaient à quelques rues de là, mais parcourir le chemin avec un sorcier saoûl qui ronflait comme un Eruptif glouton, alors que les porteurs eux-même avaient un coup dans le nez, c’était assez compliqué à gérer. Ajoutez à cela la différence de taille entre les deux porteurs, qui forçait Logan à s’incliner pendant tout le trajet et la force assez réduite de sa coloc’, et vous comprendrez que la progression à travers Londres avait été une véritable plaie, dont l’étudiant fut soulagé d’atteindre la fin lorsqu’il se retrouva face à la porte de leur appartement après avoir gravit l’escalier aussi difficilement que s’il avait été un pan de montagne particulièrement abrupt.

Parvenus à l’intérieur, les deux colocataires lâchèrent Aristide comme s’il s’agissait d’un sac à patate, sur le canapé, qui laissa échapper un bruit à mi-chemin entre le grognement et le ronflement. Les deux amis s’immobilisèrent un moment, attendant de voir si le canapé ensorcelé allait se réveiller pour engloutir le nouveau venu. Lorsqu’il fut certain que le meuble ne comptait pas avaler le sorcier ronfleur, Logan partit dans sa chambre, répondant faiblement au “Bonne nuit” de Shae en se jetant sur son lit si douillet sur lequel il sombra presque immédiatement.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le soleil tapait fort à travers les vitres de l’appartement, baignant le salon de sa puissante lumière dorée. Logan ouvrit délicatement la fenêtre du salon afin d’aérer la pièce. Depuis l’extérieur provenaient les petits gazouillis des oiseaux à peine couverts par les bruits des passants en bas de la rue. Préférant ne pas s’attarder à la lumière directe afin de préserver ses yeux douloureux, Logan se posta devant les fourneaux pour préparer le breakfast anti-gueule de bois, riche en protéines et en excitants.

En quelques coups de baguette magique, la cafetière se mit en marche, la bouilloire se remplissait d’eau, le bacon s’installait langoureusement sur une poêle chaude, et les oeufs se cassaient dans un saladier en prévision des oeufs brouillés. Logan prit une grande inspiration, sa baguette prête à l’emploi, et ouvrit le frigo sur lequel il lança un Protego pour empêcher le blizzard qu’il s’amusait à créer à chaque fois qu’il s’ouvrait de plonger la pièce dans un micro-climat arctique.

Plusieurs ingrédients en sortirent, dont une pâte à pancakes dont le récipient fusa vers une deuxième poêle pour y verser un peu de son contenu. Un petit bruit de sonnette signifia au sorcier qu’il lui fallait se mettre en position, car le grille-pain avait fini son oeuvre. Quelques toasts valdinguèrent à travers la pièce à la vitesse de balles de fusil en direction du canapé. Logan les rattrapa au vol en se retenant de tomber sur le meuble qui hébergeait un Aristide encore plongé dans le sommeil du buveur invétéré.

Logan s’affala sur l’une des chaises, fatigué par tant d’efforts si tôt le matin (il était 12h40). Il posa les toasts sur une assiette coincée entre deux pots de confiture et le pot de crème. L’air hébété, il avala une gorgée de café et s’attaqua lentement au contenu de son assiette, posant parfois son regard sur le jeune sorcier allongé sur son canapé.

_________________
"The truth. It is a beautiful and terrible thing, and should therefore be treated with caution."
Albus Dumbledore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 227
Points RP : 772

ID
Âge: 20 piges
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Dim 9 Juil - 21:17



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae



Une odeur infame de bacon grillé sortit finalement Aristide de sa torpeur. De nombreux cauchemars avaient perturbés sa nuit sans qu’il ne retrouve conscience. Il avait bataillé longuement dans ses songes, affrontant des monstres de scénarios insensés. Produits pervers de son imagination déviante.  
Son tee-shirt était trempé de sueur et lui collait à la peau. Il était allongé sur le ventre, sa tête lourde enfouie dans un gros coussin rembourré qui lui tordait la nuque. Ses yeux étaient clos. Seules ses oreilles appréhendait la réalité de l’instant. Percevant les crépitement d’une poêle qui chauffe, les bruits métalliques d’un grille pain qui s’affole, le raclement strident d’une spatule qui sévit sur la fonte.
Bien que progressivement réveillé, son corps ne semblait pas vouloir coopérer. Ses membres étaient mous. Plus mous que d’ordinaire. Comme engourdis par un coma de cent ans. Lorsqu’il s’aventura à ouvrir un oeil curieux, la lumière vive d’un soleil éclatant lui grilla la cornée. Des formes floues se précisaient peu à peu, à mesure que son cerveau grillé reprenait vie. Il poussa un grognement rauque et bruyant. Quelle heure était-il ? Sa tête lancinait atrocement et son ventre se manifestait par de nombreux gargouillements de révolte. L’odeur de bacon grillé revint lui agresser les narines. Insoutenable, un relent d’acide gastrique remonta jusqu'à sa bouche et il lutta quelques secondes pour le ravaler. Aristide déglutit avec peine, la gorge brulée, des relents abominables aux lèvres. Fébrile, il se releva avec précaution pour ne pas trop affoler son estomac. Sa bouche était pâteuse et sèche comme un papyrus. Assis sur un grand canapé écarlate, il promena un regard trouble sur ce qui l’entourait. En face de lui trônait une énorme télévision moldu… une cheminée ancienne et deux fauteuils dépareillés.
il prit conscience que l’endroit ne lui était pas familier. Où était-il ? Chez des moldus ? Son dernier bout de souvenir clair de la veille était sa sortie forcée du bar…
Le reste était emmêlé d’irréel et de réel. Ayant du mal à distinguer le vrai du faux, notre sorcier malade se massa doucement les tempes. Une douleur foudroyante à la tête le saisit alors. Paralysé quelques secondes par la douleur, Aristide regretta son comportement d’alcoolique. Il n’avait jamais bu autant de sa vie, ni n’avait souffert de la sorte un réveil d’après cuite. Passant une main molle dans sa chevelure grasse, il remarqua une bosse à l’arrière de son crâne. La douleur se fit plus pressante lorsqu’il l’effleura du bout des doigts. Que s’était-il passé au juste ? Il avait rêvé que de vils personnages voulaient lui voler ses organes. Il avait dû batailler comme un chien enragé pour s’en sortir, balançant des coups à la moldu tel un guerrier afin de faire fuir ses assaillants. D’ailleurs… Où était passée sa baguette ?! Plaquant deux mains nerveuses sur son pantalon il réalisa avec effroi qu’il ne l’avait plus sur lui. Une panique soudaine rivalisa avec son horrible mal de crâne et il trouva la force nécéssaire pour se lever. Cherchant du regard son bien le plus précieux. ET SON SAC ?! SON SAC ! Avec ses affaires pour la rentrée ! Par la barbe de Smethley ! S’il avait perdu tout ça dans les rues de Londres à la merci des moldus ?!

« Grrrrrrmmmmmmmmmmmm »

Entendit-il soudain. C’était un son d’outre tombe qui n’avait rien d’humain. Un son étouffé mais menaçant de provenance indéterminée, notre sorcier pantelant se retourna vivement. Un jeune homme qui semblait être dans la même tranche d’âge que lui, était posé à table, un café en main. Qui était-il ? Etait-ce lui qui… ?

« GRrrrrrrrrrmmmmmmmmmmmmmmmmm »

Entendit-il encore une fois. Les yeux écarquillés, il observa tour à tour le jeune homme puis le canapé. Il n’osait comprendre. Était-il encore bourré de la veille ? Ou bien était-ce bel et bien ce canapé qui venait de grogner ?! Méfiant, il recula de trois pas et buta malencontreusement sur la table basse. En tentant d’éviter une chute certaine, il se tordit comme un chat d’avant en arrière pour retrouver son équilibre fragile. Reprenant un minimum de contenance, il fustigea son hôte d’un regard hautain. Ce visage de jeune premier ne lui était pas inconnu. Son cerveau engourdi connecta ses deux neurones et il se souvint. C’était LE POTE DE FREDUS ! Répulsion immédiate. Un air de dégout inscrit sur le visage il contourna le canapé à une distance qui semblait sûre, et gravit les petites marches qui le menèrent à la table où « le pote de Fredus » prenait paisiblement son petit-déjeuner.
Aristide saisit avec théâtralité le mug de café que Logan venait de reposer et avala le liquide salvateur en un trait. Il essuya sa bouche de son avant bras osseux et s’exclama sans politesse :

«  Ma baguette MAROUFLE ! »

Puis il reposa le mug vide avec grand bruit sur la table pour donner du cachet à son ordre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Shadow
avatar
Wolf Shadow
Messages : 221
Points RP : 774
Localisation : London

ID
Âge: 20
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Lun 17 Juil - 0:47



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae



Le réveil fut spectaculairement calme. Ce fut le bruit de la cuisine de Logan qui vint mettre fin au repos de Shae, les cheveux dressés en épis sur son crâne, dignes d'un nid d'oiseau exotique. La jeune femme grogna, essuyant la bave qui lui avait coulé sur le menton pendant la nuit, et se redressa d'un air grognon entre les draps et les coussins. Bordel, elle avait abusé encore. Mais c'était de bonne guerre, après tout le stress vécu, elle méritait des putains de cuites hebdomadaires pour le restant de sa vie ! Quotidiennes même ! Roulant hors du lit avec la grâce d'un blaireau écrasé, l'ancienne Serdaigle étendit ses ailes - bras - en une preuve vigoureuse de jeunesse, baillant à s'en décrocher la mâchoire. Se souvenant avec une once de plaisir sadique et revanchard qu'elle avait repêché un certain Serpentard dans la rue la nuit dernière, elle se leva en se sentant soudainement très en forme, et passa devant un miroir.

Un cri de terreur faillit sortir tant sa masse capillaire avait abusé durant la nuit, et elle sortit sa baguette d'un air décidé. Après des années à s'être faite traitée de Paillasson par l'autre empaffé, il était hors de question d'apparaitre dans cet état devant lui. Elle devait être glorieuse. Flamboyante. Le genre de flamboyance d'antan qu'elle possédait lors de ses années Serdaigle, le genre de brillance qui lui ferait grincer des chicots tandis qu'il s'étoufferait dans sa jalousie et sa déception d'avoir insulté si souvent un esprit aussi brillant que le sien. Son regard croisa son double, et elle se souvint soudainement qu'elle n'avait pas que les cheveux à dompter. Son faciès ne ressemblait plus à rien, avec cette hideuse cicatrice barrant la moitié de son visage. Serrant les dents, elle s'observa, se jaugeant, s'évaluant.

Irait-elle aussi bas que de tenter de camoufler l'horreur ? Hell no. Marmonnant des sortilèges de lissage censés rendre ses cheveux présentables tout du moins, elle s'affrontait du regard dans ce miroir maudit, finissant par siffler entre ses dents "fuck him". Si il se permettait la moindre.... Qui essayait-elle de convaincre ? Evidemment qu'il ferait un commentaire. C'était Aristide Henry Howard de Norfolk. Ce type avait moins de tact et de subtilité qu'une vache sous stéroides. Elle aurait juste à serrer les dents, lui faire son plus beau sourire de psychopathe, et se venger d'une réplique incendiaire. Le jeter dans le canapé affamé semblait une excellente option également. Considérant ses possibles issues à la situation qui se promettait déjà tendue, elle ouvrit d'un grand geste théâtral la porte de sa chambre, s'annonçant en fanfare.

- SHAE IN DA PLACE BITCHES ! Bien dormi Bishop ?

Elle débarqua dans la cuisine comme une petite tornade, et se trouva face à la scène cocasse qu'était Aristide reposant brutalement le mug de Logan sous le regard blasé de celui-ci - et un tantinet agacé. Le combat de coq semblait avoir commencé, aussi, avant toute autre parole, la jeune femme alla se chercher son propre mug de café en évitant de se faire électrocuter par la cafetière, et vint poser ses fesses sur l'une des chaises autour de la grande table de cuisine, adressant un sourire doux à Logan. Relevant le regard pour détailler Aristide avec condescendance, la blonde ne put s'empêcher de ricaner.

- Alors Norfolk ? On a perdu sa baguette ? Peut-être que tu peux te lancer dans une carrière de moldu à plein temps. Le trottoir sur lequel on t'as trouvé hier soir semblait t'avoir déjà adopté...

Elle était mauvaise, elle le savait, mais elle préférait mordre avant qu'il n'attaque, et elle savait qu'il le ferait sans une once d'hésitation ni de pitié. La baguette d'Aristide, c'était elle qui l'avait ramassé le soir précédent, après avoir mis en fuite les moldus mal intentionnés. La moutarde lui monta au nez à ce souvenir, et elle voulut presque faire la morale au jeune homme d'être aussi inconscient. Elle se retint, se contentant de lui faire son meilleur sourire hypocrite.

- Ton sac est sous la table basse, idiot. Ta baguette est dedans.

Elle prit une tartine et mordit dedans d'un air absent, mâchonnant avec délice la confiture. Elle brûlait de curiosité mal placée, rêvant de demander à l'ex Serpentard comment il avait pu se retrouver dans une telle situation, surtout aussi sordide. Elle connaissait le sordide - le glauque - elle avait donné. Mais ce genre de sordide là ? Pas encore. Ses yeux cernés détaillèrent la silhouette malingre et filigrane du jeune homme, une réminiscence de Pré-au-Lard revenant à sa mémoire. Pour s'en défaire, elle fouilla dans un tiroir et sortit une clope qu'elle alluma d'un coup de baguette malgré l'oeillade assassine de Logan. Oui, oui, la clope dès le matin, tout ça. Pas cool. Blablabla. Le canapé grogna une nouvelle fois, et elle haussa les sourcils, tirant sur la cigarette avec l'élégance d'une junkie des sixties. Les mots dévalèrent de sa bouche avant même qu'elle ne puisse tenter de les retenir.

- Alors, comment ça se fait que tu sois tombé aussi bas que je doive te ramasser dans la rue, Fétide ?

_________________
HURRICANE
© FRIMELDA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balance & White Raven
avatar
Balance & White Raven
Messages : 91
Points RP : 413

ID
Âge: 20 ans
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Mer 9 Aoû - 23:50

Alors qu’il s’affairait à avaler une bouchée de bacon, Logan surveillait le jeune homme qui reposait toujours inconscient sur le canapé rouge. Il ignorait s’il devait réveiller l’énergumène afin de lui éviter de terminer dans les entrailles du sofa ou s’il fallait le laisser ainsi. Il trouva la seconde option préférable. Voir celui qui lui avait asséné un coup de poing la veille être attaqué par un canapé enragé dès le matin, un lendemain de cuite, constituait dans l’esprit de l’ex-Gryffondor une vengeance assez satisfaisante. Maigre et inégale, mais satisfaisante quand même.

Il fut cependant assez déçu en voyant le brun se redresser mollement après quelques combats internes (c’est le mot) contre les relents d’acide qu’envoyait un estomac sûrement révolté d’avoir été traité si durement la veille. Logan l’observa parcourir du regard le séjour en croquant dans un bout de toast à la confiture pour ensuite porter à ses lèvres son mug de café. C’est lorsqu’il en avala une nouvelle gorgée que l’étranger se leva soudainement d’un air paniqué. L’étudiant le fixa curieusement en essayant de comprendre ce qu’il se passait dans la tête de l’ivrogne. Son regard interrogateur croisa celui, en proie à la panique, de l’autre, qui sembla angoisser de plus belle lorsqu’un grognement menaçant retentit dans la pièce.

Le calme que garda Logan n’avait pas dû rassurer le squatteur, dont les yeux décrivirent plusieurs aller-retours entre le canapé et lui-même. Une expression de dégoût s’afficha soudainement sur le visage du jeune homme, qui semblait en même temps avoir repris de sa contenance. Reconnaissant ce regard - c’était le même que le brun avait arboré la veille avant de lui montrer ses jointures de près - Logan posa son mug sur la table afin d’avoir ses deux mains de libres pour entraver l’autre en cas de récidive.

Il crut d’ailleurs qu’ils en viendraient aux mains à nouveau, l’autre s’étant lancé vers la table en contournant ostensiblement le canapé qu’il avait identifié comme étant la source des quelques grognements qui avaient continué de se faire entendre dans la pièce. Son coude reposant sur le dos de la chaise, Logan était prêt à parer le moindre coup, autant que le permettait son propre état. Son “invité” s’approcha et, à la surprise de l’étudiant, se saisit dramatiquement de son propre mug de café pour le finir d’une traite, s’essuya la bouche sur son avant-bras et lança furieusement un “Ma baguette MAROUFLE !” à l’adresse de l’ex-Gryffondor.

Ce dernier, dont l’incrédulité s’affichait pleinement sur le visage, se demandait sérieusement quelle réaction adopter : stupéfixer le jeune homme ou lui rire au nez.
Dude, je suis déjà en train de me demander si je ferais pas mieux de te rendre ton coup maintenant, essaye de ne pas aggraver ton cas en me donnant la migraine” répliqua-t-il en terminant son toast.
C’est alors qu’une autre voix retentit dans la pièce.
SHAE IN DA PLACE BITCHES !” annonça énergiquement Shae en apparaissant dans la cuisine. “Bien dormi Bishop ?” continua-t-elle en allant se préparer un café pour finalement s’installer sur une chaise en adressant à son colocataire un sourire doux.
Ouais et toi ?” répondit Logan sans cesser de dévisager le troisième.
Alors Norfolk ? On a perdu sa baguette ? Peut-être que tu peux te lancer dans une carrière de moldu à plein temps. Le trottoir sur lequel on t'as trouvé hier soir semblait t'avoir déjà adopté…” ricana Viridian.

Norfolk. C’était donc le nom de ce jeune homme. L’ex-Gryffondor ne pouvait pas se targuer de connaître tous les élèves de son âge à Poudlard, mais il se demandait comment il avait pu passer à côté d’un être aussi… lui ? Peut-être était-il de ces élèves qui préféraient se faire plus discrets que des Demiguises ? Même Shae a.k.a. la Commère-en-Chef n’avait jamais daigné lui en parler. Cette dernière continuait d’ailleurs en montrant à Norfolk l’emplacement de son sac en s’allumant une cigarette.

Logan lança un regard désapprobateur en observant les braises luisantes progresser sur le blanc du papier de la clope, tout en sachant pertinemment que Shae n’y prêterait qu’une attention tertiaire. Il s’abstint de lui faire la leçon et préféra dépenser son énergie en renchérissant à la suite de l’ex-Serdaigle :
Ouais, ça, et qu’est-ce qui t’as poussé à me frapper ?” demanda-t-il en se massant inconsciemment sa mâchoire encore endolorie. Il ne l’avait pas loupé ce salaud.
Aussi… Comment ça se fait que tu me connaisses alors que j’ai aucun souvenir de toi ?” ajouta-t-il en se servant des pancakes tandis qu’un autre mug venait atterrir devant lui, il laissait à Norfolk le soin de se resservir dans la tasse qu’il venait de prendre si l’envie lui venait.

_________________
"The truth. It is a beautiful and terrible thing, and should therefore be treated with caution."
Albus Dumbledore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Swan
avatar
Purple Swan
Messages : 227
Points RP : 772

ID
Âge: 20 piges
Inventaire:
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)   Mer 6 Sep - 13:03



Welcome to the Chaolocation ; 31 Août 2020
The crew ξ Shae



“Dude, je suis déjà en train de me demander si je ferais pas mieux de te rendre ton coup maintenant, essaye de ne pas aggraver ton cas en me donnant la migraine“

Dude. DUDE ! Le pote de Fredus OSAIT l’appeler DUDE !  Il n’écouta plus ce qui suivit après le « dude ». Pensez-vous ! Il était bien trop occupé à prendre offense. Dude ! Cette familiarité allait lui couter cher ! Foi de Howard de Norfolk ! Il fustigea son interlocuteur du regard le plus noir de sa collection tandis que le café qu’il venait d’ingurgiter se frayait gentiment un chemin jusqu’à son estomac. La rencontre bile/café ne fit pas bon ménage, il déglutit, se sentant pâlir. Par la barbe de Smethley ! Ce n’était pas le moment de perdre le contrôle ! Il posa une main fébrile sur la table pour s’empêcher de tanguer. Les yeux toujours rivés sur ceux de son opposant. Il peinait à maintenir son expression dédaigneuse. Ses lèvres se tordaient en une moue suspecte et ses prunelles étaient tantôt perçantes, tantôt troubles.
Mais malgré son état pathétique de lendemain de cuite, Fredus 2 ne payait rien pour attendre ! Il lui fallait répliquer, rassembler ses forces, et se munir de sa verve assassine !

«  TU ! » Commença t-il bravement avant d’être interrompu par l’entrée fracassante de Shae Viridian.

Shae Virdian… FUCKING SHAE VIRIDIAN ! Aristide vivait un cauchemar éveillé. Morbleu, c’était pas possible ! Il avait le sinistros aux fesses ! Pantois, la bouche béate par cette apparition démoniaque pour le moins inattendue, il sentit ses longues jambes de bonobo flageoler. Il ne pouvait gérer deux démons à la fois dans son état actuel. Prendre la fuite ? Mais quelle bonne idée ! Il chercha une porte de secours du regard. La fenêtre ? Trop risqué…

- Alors Norfolk ? On a perdu sa baguette ? Peut-être que tu peux te lancer dans une carrière de moldu à plein temps. Le trottoir sur lequel on t'as trouvé hier soir semblait t'avoir déjà adopté...

Oui. La guerre était déclarée. Le sourire hypocrite qu’elle lui offrait en conclusion était encore plus irritant que sa réplique de choixpeau détraqué. Il détailla la blonde du regard avant de répliquer.

« Paillasson. Cette nouvelle scarif’ te va à ravir. » Le ton de sa voix était si faible qu’il se demanda un instant s’il ne l’avait pas juste pensé. Mais au vu de l’énervement soudain qui se lisait sur le visage de l’ex-serdaigle il devina qu’il avait fait mouche. Elle lui indiqua avec agacement l’emplacement de son sac ainsi que sa précieuse baguette. Il tourna la tête si rapidement pour s’en assurer qu’il manqua de se faire le coup du lapin. Un sentiment incommensurable de soulagement manqua de le faire s’asseoir. Mais, Aristide Henry Howard de Norfolk avait une certaine contenance à préserver et reprenant le peu de vigueur qui lui restait, il haussa les épaules avec dédain :

« Je le savais déjà. » Feignit-il maladroitement. Mais personne ne sembla relever sa parade.
- Alors, comment ça se fait que tu sois tombé aussi bas que je doive te ramasser dans la rue, Fétide ?
Lança la blonde, mug de café en main et regard victorieux à vous en assassiner l'ego. Fétide… Il y avait des années qu’il n’avait plus entendu ce vil sobriquet. À son grand étonnement, une certaine nostalgie l’envahit. OH ! Il secoua ses boucles ténèbres pour se débarrasser de cette gêne.

Alors comme ça Shae Viridian l’avait ramassé dans la rue… Des images floues et incertaines lui revenaient progressivement à mesure qu’il tentait de recoller les morceaux. Il n’avait donc pas rêvé…  
“Ouais, ça, et qu’est-ce qui t’as poussé à me frapper ?”
Surenchérit soudain le suppôt de Fredus. Le frapper ? Alors… C’était lui qui en voulait à ses organes hier ? Bishop c’est ça ? Le frapper… Oui. Ça commençait à lui revenir. C’était de la légitime défense !
“Aussi… Comment ça se fait que tu me connaisses alors que j’ai aucun souvenir de toi ?”
Cette dernière question le dérouta totalement. OUI ?! Comment se faisait-il que Bishop le voleur d’organes ne se souvienne pas de lui ? LUI ?! Le grand Aristide Henry Howard de Norfolk ?!

Cela faisait trop de questions pour un seul homme, vexé jusqu'à la moelle il frappa la table du plat de sa main avant de s'exclamer :

« Mêlez vous de vos bubobulbs ! »

C’en était trop, Aristide Henry Howard de Norfolk était submergé. La gerbe aux lèvres, il se dirigea sans mot dire vers ce qui lui semblait être la porte d’entrée. Il attrapa son gros sac au passage, évitant soigneusement tout contact avec le canapé suspect. Sans se retourner il posa une main tremblante sur la poignée, l’ouvrit et s’y engouffra prestement.
Premièrement, il faisait drôlement sombre là dedans. Deuxièmement, sur quoi venait-il de marcher ?! Il trébucha sur une substance molle et visqueuse, tâtonna dans l’obscurité pour se frayer un chemin. Il cria lorsqu’il cru toucher quelque chose de chaud et de mouvant. Puis, comprenant enfin qu’il venait de s’enfermer dans un placard des plus louche, il ressortit. Encore plus pâle qu’avant (si cela était possible). Il reposa son sac là où il l’avait trouvé et revint près de la table où le couple maléfique terminait son breakfast. Il s’assit enfin, et fixa le mug qu’il avait précédemment arraché à son propriétaire. L’air penaud qu’il affichait faisait peine à voir. Ses efforts pour sauver les apparences et le peu de fierté qu’il lui restait semblaient vains. Il était fatigué. Fatigué de tant d’injustice. Et même si les deux personnes qu’il avait en face de lui étaient les dernières au monde à qui il aurait eu envie de se confier, elles étaient là. Elles l’avaient ramassé dans la rue. Elles avaient… BREF ! On allait pas non plus leur donner la médaille du bon samaritain hein ! Il attrapa la cafetière et se servit un café fumant. Oui, même dans son plus grand malheur Aristide restait égal à lui même. Un sans gêne dénué de manières.

« Je… Je n’ai nulle part où aller…»

Fit-il piteusement, avant de regretter ses mots. Cette franchise ne lui ressemblait pas. Et s’afficher faible devant deux ennemis de toujours n’allait certainement pas jouer en sa faveur. Ils allaient sournoisement profiter de son malheur. Ils allaient l’écraser, se glorifier d’avoir enfin l’occasion de l’enfoncer comme un pauvre type. Il venait de leur offrir sur un plateau d’argent de quoi l’empaler de moqueries.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Welcome to the Chaolocation ! (Pv Shae, Brogan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Shae mon caneton
» Charlotte, Belle, Gonzesse, Sally, Luna, Vanille et Shae
» Sando's Shae of Irish Coloured Cob Peer
» Shae (Sensa Tyrion Filou Finou adoptés)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Malleus Maleficarum :: Monde Magique :: Habitations :: The Chaolocation-